Construire un abri de jardin

L’abri de jardin est cette petite construction de stockage, incontournable pour ranger les outils de bricolage, de jardinage ainsi que d’agencement extérieure comme les tondeuses à gazon, le barbecue, les meubles de jardin…
Cela demeure la fonction première et unique de cette cabane de rangement. Sur le marché de la décoration extérieure, de larges gammes et d’innombrables modèles d’abris de jardins sont proposés par des prestataires professionnels. Comment être sur de leur qualité ? La construction de son abri de jardin est la solution adaptée !

Première étape de construction d’un abri de jardin : L’ancrage et la base.

L’abri de jardin doit obligatoirement être fixé au sol. Pour cela, avant de passer à la construction proprement dite, il ne faut pas négliger l’étape de la réalisation d’une dalle.

Une fois la dalle terminée, il faut choisir entre les deux solutions de fixation. D’une part, l’ancrage consiste à enfoncer dans le sol à la manière d’une tente de camping des câbles suspendus au toit de la cabane et rattachés à des piquets. D’autre part, il y a la fondation qui est l’option la plus recommandée. Elle consiste à fixer l’abri sur la dalle de béton.

On passe ensuite au montage du cadre de base. Le concept est assez simple :

- Réunir les panneaux de sol à l’intérieur du cadre de base.

- Joindre avec des visses la première colonne d’assemblage dans le cadre.

- Introduire dans la cannelure de la colonne celle du cadre de base le premier panneau composant le mur du fond.

- Unir dans le panneau la deuxième colonne.

- Visser la au cadre de base et refaire la même opération tout autour du cadre de base.

Une fois, tous les panneaux introduits dans les piliers, il faut les fixer au cadre de base ainsi qu’aux colonnes. Pou terminer, fixer le tout à l’aide de visses.

Deuxième étape de construction d’un abri de jardin : La pose des structures, du toit et de la porte.

- Fixer le seuil de l’abri de jardin au cadre de base.

- Insérer les cadres latéraux et supérieurs de porte dans les panneaux qui entourent l’ouverture accueillant la porte.

- Introduire et visser les pignons de devant et de derrière dans les basques murant le cadre de porte et le mur du fond.

- Fixer sur le cadre de porte et le mur du fond la poutre supportant les panneaux de toit.

- Introduire dans les paumelles du cadre la porte et lui fixer un verrou.

- Visser les panneaux de toit sur les pignons et la poutre centrale.
Et poser les vitrages pour finir !

Autres articles à lire

  • Remplacer le cannage d’une chaise

    Bien que les chaises ou tabourets de bistrot cannés soient bien résistants, il arrive un moment où le cannage s’use et finit par se déchirer. Avec les outils adaptés et la bonne technique, il est possible de réparer le cannage sans grande difficulté.

  • Remplacer une vitre cassée

    La vitre s’est complètement brisée en laissant quelques morceaux collés au mastic ? Retirez un à un ces morceaux en les tirant vers l’intérieur des cadres.

  • Aménager les combles, le sous-sol ou le garage pour gagner de l’espace

    Gagner de l’espace sans agrandir la maison n’est pas chose aisée. Exploiter un garage, un sous-sol ou encore un comble est une solution vraiment intéressante. Voici quelques conseils pour aménager ces espaces.

  • Comment vitrifier un parquet

    Subissant l’agression de nos pas et de nos multiples va-et-vient, le parquet finit un jour ou l’autre par se ternir et perdre de sa beauté Grâce à la vitrification, votre parquet retrouvera sa beauté et résistera mieux aux agressions. Il sera d’ailleurs plus facile à entretenir. Si vous avez quelques notions de bricolage, voici comment procéder à la vitrification de votre parquet.

  • Comment réparer un parquet ?

    En l’absence d’entretien régulier, le parquet vieillit, s’abîme, présente des rayures et parfois se casse. Voici quelques idées pour vous aider à le rénover.

Haut de page