Comment faire une isolation acoustique d’une habitation ?

Les bruits de talons sur le parquet, une musique trop forte, un voisin trop bruyant… tout cela est source de nuisance lorsque l’isolation acoustique est peu performante. Voici quelques pistes pour vous mettre à l’abri du bruit.

Isolation acoustique, l’origine des bruits

Les nuisances sonores dans une habitation se déclinent en deux catégories : les bruits aériens et les bruits solidiens. Comme son nom l’indique, la première catégorie désigne tous les bruits dotés d’une capacité de propagation dans l’air. Ceux-ci se caractérisent par des vibrations successives qui produisent des sons capables de franchir les murs. Les bruits aériens peuvent provenir de l’intérieur, c’est le cas notamment des sons de la télévision, des appareils hi-fi, même de simples conversations, ou de l’extérieur comme les bruits de voitures, etc. Quant aux seconds types de bruits, ils proviennent généralement des impacts, des chocs et des équipements comme l’ascenseur ou encore les bruits de pas dans l’escalier.

Isolation acoustique, comment s’isoler des nuisances sonores aériennes ?

Pour vous isoler des bruits de l’extérieur, choisissez votre isolation en fonction de l’ampleur de la nuisance. S’il s’agit de désagréments de faible intensité provenant de la circulation, prévoyez une matière capable de fournir une isolation de 30 dB. Pour cela, il convient de renforcer l’étanchéité de vos portes et fenêtres à l’aide de joints. Vous pouvez choisir entre des joints en mousse, en résine ou encore des joints polymères. Dans le cas où les bruits sont plus importants, optez pour une isolation de plus de 35 dB. Cela nécessite la mise en place d’un double vitrage en plus du changement des jointures. Si votre habitation se trouve sur un axe très bruyant, près d’une autoroute ou encore d’un aéroport, il vous faut une solution plus radicale. Prévoyez ainsi un remplacement de vos fenêtres en optant pour un vitrage en feuilles acoustiques.

Isolation acoustique, comment lutter contre les bruits d’impact ?

Pour les bruits d’impact, vous devez vous attaquer directement à la source de la nuisance acoustique. L’option la plus simple consiste à installer un revêtement de sol capable d’atténuer les bruits. Selon le niveau d’isolation voulu, vous pouvez choisir entre un tapis aiguilleté, une moquette classique, une moquette caoutchoutée ou encore des revêtements en plastique. Cette solution permettra de réduire la nuisance acoustique de 15 à 30 dB. Dans le cas, où vous voulez aller au-delà de ce résultat, vous devez faire appel à un spécialiste. Ce dernier vous indiquera la technique la mieux appropriée en fonction du niveau d’isolation acoustique escompté.

Autres articles à lire

  • Décorez votre intérieur avec des frises décoratives

    Après avoir orné les demeures de prestige des temps anciens, les frises décoratives reviennent actuellement au cœur de la tendance. Découvrez comment faire pour adopter ce style rétro chic.

  • Le béton ciré pour une décoration moderne

    Le béton ciré intègre désormais entièrement la décoration d’intérieur. Matériau aux multiples avantages, le béton ciré est la grande tendance du moment. Place au béton ciré.

  • Couper le verre, c’est facile

    Couper le verre est une opération délicate. Ce qu’il faut faire pour que couper du verre reste simple.

  • Futex - Textiles fonctionnels dans les composites

    Un composite est un assemblage de plusieurs matériaux : de renforts, généralement sous forme de fibres textiles, et d’une matrice, le plus souvent organique (résine).

  • Fabriquer une étagère de rangement

    L’ergonomie d’une étagère de rangement dépend avant tout des types d’objets destinés à y être installés. Pour votre satisfaction personnelle, pensez à prendre en main l’élaboration de votre étagère de rangement.

Haut de page