Couper le verre, c’est facile

Couper le verre est une opération délicate. Ce qu’il faut faire pour que couper du verre reste simple.

Couper le verre : la préparation

Pour réussir à couper le verre sans grande difficulté, il est essentiel d’avoir tout ce qu’il faut à portée de main. Le premier outil indispensable est ce qu’on appelle le diamant, un outil déjà utilisé par les vitriers depuis fort longtemps. Il s’agit plus précisément d’un coupe-verre, un petit instrument métallique muni d’une molette. En ce qui concerne l’outillage, vous aurez aussi besoin d’un mètre ruban, d’une équerre en bois ou en métal, d’un pinceau, d’un marqueur et d’une pince. Placez également à proximité un récipient de lubrifiant. Il peut s’agir de pétrole ou d’un autre produit comme le white spirit. Pour compléter tout cela, munissez-vous d’une paire de gants épais et d’une vieille couverture ou de papier journal.

Avant de passer à la coupe proprement, il est également essentiel de préparer le plan de travail. Pour ce faire, choisissez de travailler sur une surface plane, particulièrement stable et aussi bien dégagée. Commencez par y étaler la couverture. Faites en sorte à ce qu’elle ne présente aucun pli ni ourlet. Si vous optez pour des feuilles de papier journal, il vous suffit de les ouvrir et de les disposer sur tout le plan de travail. Une fois que tout est prêt, placez-y le verre sur lequel vous souhaitez travailler. Assurez-vous d’abord que la plaque soit bien propre. Attention à la manipulation du verre car ses bords sont généralement coupants. Lorsque tout est bien en place, vous pouvez passer au travail de coupe.

Couper le verre : la réalisation

Avant de procéder à la coupe, lubrifiez rapidement le tracé en utilisant le pinceau, sur toute la longueur du verre. Pour vous aider, utilisez une règle. Le diamant possède un côté lisse, à placer contre la règle. Tenez l’outil légèrement incliné vers vous, en la calant entre le pouce et l’index. Appuyez fermement, sans y mettre tout votre poids, et déplacez l’outil d’avant en arrière. Le mouvement doit être souple et régulier. Tout au long de ce traçage au diamant, une sorte de crissement doit se faire entendre. Attention à ne jamais repasser deux fois sur le trait de la coupe. C’est ensuite le moment le plus délicat : séparer les morceaux.

Pour détacher la chute, placez délicatement le verre sur un objet contondant. Un crayon peut parfaitement faire l’affaire. Faites en sorte à ce que la rayure tracée soit juste au-dessus de cet objet. Appuyez ensuite fermement sur la partie en porte-à-faux pour la détacher, sans trop forcer au risque de briser les deux côtés de la plaque de verre. La cassure doit laisser une coupe bien droite et franche. Une autre méthode consiste à placer le trait aligné au rebord d’une table. Il suffit, à ce moment de soulever légèrement la plaque, tout en exerçant une pression ferme sur la partie qui dépasse. Tout au long de l’opération, n’oubliez surtout pas de porter vos gants.

Autres articles à lire

Haut de page