Comment entretenir son piano ?

Il apaise et égaye les cœurs tout en apportant du style à votre intérieur. Comment bien l’entretenir ? Suivez ces quelques règles.

L’emplacement du piano, un point essentiel à ne pas négliger

Pour conserver son piano et le garder dans le meilleur état possible pendant plusieurs années, pensez à le protéger comme il faut. Avant d’évoquer les différentes manières de le nettoyer et les astuces pour faire briller votre piano, il convient d’abord d’évoquer son emplacement. Sensible aux différentes variations de température et d’humidité, cet instrument de musique doit être idéalement placé dans une pièce où la température avoisine 22 °.

Quant à l’hygrométrie ou le degré d’humidité de l’air, celle-ci devrait se situer entre 50 et 70 %. Que ce soit au salon ou dans votre chambre donc, choisissez de préférence un endroit où ces deux paramètres pourront rester stables. En effet, un excès de chaleur serait néfaste pour votre piano : changement de couleur, usure rapide du bois, fissures, instabilité de l’accord... Tout comme l’excès d’humidité qui entraîne le gonflement du bois, la corrosion des cordes et la lenteur de la mécanique ! En cas d’humidité, pensez ainsi à augmenter la température de la pièce où se trouve votre piano.

Nettoyez votre piano : le matériel nécessaire

Quand il s’agit d’évoquer les différentes techniques d’entretien du piano, la meilleure réponse reste celle de jouer régulièrement avec les mains bien propres. En effet, cela permet de lisser les feutres et prévient efficacement la détérioration des articulations. Si le piano est essentiellement un meuble décoratif et que vous n’y jouez pas, pensez à le nettoyer régulièrement pour éviter qu’il ne se dégrade trop vite. Le nettoyage complet est très simple, et ne nécessite pas les services d’un professionnel.

Il dure généralement moins d’une heure. Côté matériel, prévoyez une bande de carton épais, de l’eau savonneuse que vous pourrez éventuellement remplacer par du liquide vaisselle. Un chiffon doux ainsi que du coton à démaquiller seront également nécessaires pour nettoyer les touches et les mécanismes du piano, particulièrement délicats. Un pinceau pourrait également servir pour nettoyer les parties les plus infimes. Dans cette liste, ajoutez enfin la cire liquide spécialement destinée aux meubles vernis.

Les étapes d’un nettoyage réussi

Il est judicieux de commencer par un dépoussiérage des touches et de l’ensemble du corps du piano. Soulevez-les par groupe de 4 ou 5 avant de les maintenir ensuite à l’aide votre bande de carton sous leurs rebords. Avec les touches soulevées en petits groupes, le nettoyage sera alors simplifié. S’il s’agit de nettoyer des touches en plastique, il suffit tout simplement de tremper votre chiffon dans un mélange d’eau tiède savonneuse. Frottez ensuite les touches délicatement. Pensez toutefois à bien essorer votre chiffon afin d’éviter que de l’eau coule entre les touches ! En revanche, les touches en ivoire se nettoient quant à elle, avec un pinceau ou du coton humecté d’alcool. Enfin, si vos touches sont jaunies par le temps, rassurez-vous, il existe un moyen efficace de faire disparaître cet aspect et redonner à vos touches leur blancheur : une exposition au soleil !

Autres articles à lire

Haut de page