Se chauffer cet hiver, mais écolo : quelles solutions ?

Nous sommes de plus en plus nombreux à repenser entièrement notre usage de l’énergie au quotidien. Pour maintenir l’intérieur de nos maisons à une température acceptable en période de grand froid, nous n’avons pas tous les mêmes critères en matière de chauffage écologique, et surtout pas le même porte-monnaie. Pour vous y retrouver, voici deux solutions ayant chacune leurs spécificités, tant au niveau du prix que de leur impact sur l’environnement, mais toutes deux économiques à long terme.

Le chauffage au bois pour une faible émission de carbone

On continue de parler du chauffage au bois, car il est l’une des solutions les plus économiques sur le marché tout en proposant une ressource renouvelable grâce à la récupération industrielle et le reboisement. Il faudra cependant éplucher les offres et bien choisir son appareil. Même si cette solution produit moins de C02 par rapport à d’autres moyens de chauffe, comme le gaz, le chauffage par combustion génère tout de même des particules fines et du monoxyde de carbone néfastes pour l’atmosphère. Le prix de revient augmente donc selon la bonne performance des chaudières. Tournez-vous en priorité vers les labels écolos pour avoir un bon rendement de chaleur et moins d’émission de particules fines.

La géothermie pour une énergie propre et renouvelable

D’emblée, les pompes à chaleur géothermique représentent un investissement conséquent, car leur installation pour une maison moyenne peut aller jusqu’à 40 000 €. Son fonctionnement consiste à placer des capteurs dans le sol. La chaleur de la terre est alors récupérée pour être ensuite redistribuée dans votre logement par un circuit de chauffage ou d’eau chaude. Ici, aucune émission de CO².

La mise en place du système de captage dans le sol et les coûts de forage sont à l’origine du prix élevé de ce moyen de chauffage, sans compter les entretiens annuels. De plus, les pompes à chaleur marchent à l’électricité. Cette solution est néanmoins durable et permet par la suite d’amortir quelque peu les dépenses d’installation sur 20 ans. Une pompe à chaleur géothermique est moins gourmande qu’un chauffage électrique. En effet, 1 kwh d’énergie électrique suffit à la pompe pour produire 4 et 5 kWh d’énergie thermique. Votre facture de chauffage s’en retrouvera allégée.

Autres articles à lire

  • Quel type de chauffage choisir pour sa terrasse ?

    Pouvoir profiter de sa terrasse malgré des températures plus fraîches, c’est un rêve désormais accessible. Le chauffage s’invite également à l’extérieur de la maison pour créer une atmosphère agréable.

  • Les poêles-cheminées MODULO®

    Fidèle à sa ligne de conduite, FONDIS confirme en 2010 sa volonté d’élargissement. L’expert alsacien s’engage pour la première fois dans la conception et la fabrication de poêles-cheminées avec la
    gamme MODULO®. L’entreprise s’implante aussi sur le marché du poêle à bois avec une première création, le poêle V5.

  • Guide pratique sur le parasol chauffant

    Envie de profiter de votre terrasse malgré l’air glacial et le temps frileux qui fait dehors ? Pas de souci grâce au parasol chauffant qui est aujourd’hui accessible à tous. Cette idée qui peut paraître grotesque à première vue est désormais réalisable sans se ruiner.

  • Cheminée ou poêle à bois ?

    Depuis toujours, les cheminées et les poêles à bois tiennent une place importante dans le système de chauffage de la maison. Économiques et écologiques, la cheminée et le poêle à bois s’adaptent à tous les styles d’intérieur.

Haut de page

Contact