Définir la valeur d’un meuble ancien

Vous avez ou souhaitez acquérir un meuble ancien ? Suivez nos conseils afin d’avoir une référence avant de consulter un expert.

Les détails qui font la valeur d’un meuble ancien

Certaines caractéristiques donnent une valeur supplémentaire au meuble. Les styles les plus anciens sont le style baroque, le style Rocaille ou Louis XV, style Louis XVI. De 1790 à 1804, on a le style DIRECTOIRE, de 1804 à 1815, le style EMPIRE, le style RESTAURATION va de 1814 à 1830, le style LOUIS-PHILIPPE de 1830 à 1848 et enfin le style NAPOLEON III de 1840 à 1900. Les particularités techniques inhérentes aux styles sont sources de plus value. Citons les meubles « à transformation » ou à « secret », ou ceux équipés de système de ressort ou de contrepoids. Ils ont des prix plus élevés.

Le bois utilisé pour les meubles massifs est aussi important. Les essences les plus appréciées sont l’acajou et le chêne. Le placage et la marqueterie sont plus raffinés que le bois naturel et coûte plus cher. Mais une commode ou un secrétaire en laque a une côte plus élevée. Une décoration faite en bronzes dorés garantit qualité et valeur. Il en est de même pour les dorures qui ornent certains sièges et consoles. Le prix est aussi déterminé par la profondeur et la finesse des sculptures.

Meuble ancien : authentique ou copie ?

Voici quelques éléments qui vous permettront de reconnaître l’authenticité de votre meuble ancien. Il est cependant recommandé de toujours considérer l’avis d’un expert. Jusqu’au début du XIXe siècle, la majorité des meubles massifs étaient assemblés par chevillage. Jusqu’a la fin du XIXe siècle, les cannelures et sculptures étaient travaillées à la main. Il ne pouvait pas y avoir une parfaite constance dans la réalisation de ces derniers.

Il y a aussi des méthodes simples comme la mesure de la pièce avec précision. Cela peut être appliqué aux petits meubles ou modèles en placage peu utilisés. Si vous obtenez plusieurs dimensions au millimètre près, méfiez-vous, car les ébénistes d’avant la révolution ne connaissaient pas le système métrique actuel. L’absence totale de marques est anormale. Elle peut souvent traduire un rabotage destiné à camoufler des traits de scie mécanique.

Autres articles à lire

Haut de page