Maison écologique, la toiture végétalisée

Élégante et fonctionnelle, une toiture végétalisée peut embellir votre habitation tout en vous offrant la possibilité d’afficher votre conviction écolo. Voici quelques points à connaître sur cette toiture particulièrement en vogue.

Toiture végétalisée, de quoi s’agit-il ?

Comme son nom l’indique, la toiture végétalisée consiste en la couverture de votre toit avec des plantes précultivées. Avec la tendance écolo qui fait actuellement fureur, ce type de toiture vous permet de rester dans l’air du temps. En plus de son esthétisme notoire, la toiture végétalisée agit comme un régulateur naturel pour l’humidité en provenance de l’eau de pluie. Agent purificateur, elle avale les poussières suspendues dans l’air et absorbe les gaz polluants émis dans l’atmosphère en les transformant en oxygène.

La toiture végétalisée s’adapte à toutes les habitations et ne demande aucun environnement en particulier. C’est grâce à cette qualité d’adaptation inégalable qu’elle figure actuellement parmi les toitures qui attirent l’engouement des couvreurs. Malgré ses performances notoires, la toiture végétalisée est un peu considérée comme l’apanage des riches constructeurs. En effet, sa mise en place requiert absolument l’intervention d’un professionnel. Outre cela, son prix au mètre carré avoisine déjà les 100 euros.

Toiture végétalise, mode de construction

La végétalisation de la toiture est possible sur un toit présentant une pente allant de 9° à 60°. L’étanchéité de la structure est ensuite assurée par des plaques profilées disponibles pour les différents types de charpentes. La retenue quant à elle se fait par l’intermédiaire d’Hydropak une sorte de bac végétalisé jouant le rôle d’un réservoir d’eau. Sur chaque bac se trouvent différentes couches de végétaux destinées au drainage de l’eau et au filtrage de l’air permettant au système de rendre un grand service à l’environnement.

Comme nous l’avons évoqué précédemment, la mise en place d’une toiture végétalisée doit être réalisée par un professionnel. Cependant, avant de signer un contrat, n’oubliez surtout pas de comparer plusieurs devis. Le choix de l’entreprise doit dépendre du résultat de cette comparaison. Le mode de construction utilisée pour une toiture végétalisée dépend du type de plante choisie. Le sédum se trouve parmi les plantes les plus prisées par les couvreurs. Robuste et passe-partout, cette plante s’adapte à toutes les structures porteuses qu’elles soient en acier, en béton ou tout simplement en bois. Pour assurer la croissance des plantes, un arrosage régulier est nécessaire pendant les premiers mois d’installation de la toiture. Voilà un toit à la fois décoratif et écologique !

Autres articles à lire

Haut de page