Ecotoit ou toit végétalisé : les plantes se mettent sur les toits

Et si l’on mettait nos toits au vert ? Cette tendance aux atouts écologiques et esthétiques est en train de se répandre dans l’Hexagone. Zoom sur le concept de l’écotoit.

Les toitures végétales, pourquoi faire ?

Protection de l’environnement, économie d’énergie … Voilà bien des pensées écologiques que l’on pourrait associer au concept de l’écotoit. En effet, ces jardins suspendus présentent bien des avantages, tant au niveau de l’esthétisme que sur le plan écologique. Une toiture végétale sert d’isolant contre la chaleur et le froid. Ainsi, elle participe à la réduction de la consommation d’énergie. Elle isole également du bruit. Ce genre de toit absorbe également l’eau de pluie et diminue les écoulements d’eau sur les murs. Allié de la biodiversité, il aide à stocker le carbone, purifiant ainsi l’air des villes et réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Les conditions et principes d’installation d’un toit végétalisé

Pour pouvoir installer une toiture végétale, vous devez avoir une structure en acier, en bois ou en béton suffisamment solide pour soutenir le poids de la végétation. Le mieux est de concevoir votre toiture lors de l’édification même de votre maison. Pour la conception, procédez en 4 étapes : empilement de 4 couches successives pour l’étanchéité, le drainage, la filtration et la végétation. Une exposition à tout phénomène de la nature, vent, soleil, pluie, température, étant un paramètre à tenir en compte. Ce genre de toiture prolonge donc la durée de vie d’un bâtiment, puisque les végétaux servent de bouclier.

Les types de toits végétalisés

Il existe 2 types de toit végétalisé : la toiture dite « intensive » et celle dite « extensive ». D’une part, la toiture végétale intensive, d’une épaisseur de 20 à 30 cm, est faite pour les structures très robustes et une pente inférieure à 5°. La végétation est composée de grandes variétés de plantes et d’arbustes. Cette toiture est parfaite pour les milieux pluvieux. À entretenir régulièrement et à arroser intensivement. D’autre part, le toit végétal extensif, le plus répandu, est fait de couches de terre de 15 cm et de plantes vivaces aux racines superficielles telles que la mousse ou le sedum. Cette toiture s’adapte à tous les climats. Notez que pour une meilleure conservation de la toiture, vous devrez effectuer deux contrôles annuels pour vérifier les évacuations d’eau et arracher les mauvaises herbes.

Autres articles à lire

  • Récupérer et recycler pour mieux créer !

    La récupération et le recyclage font contraste avec la tendance tout électronique. La récupération et le recyclage permettent de rendre la décoration plus brocante et plus nature sans trop de dépenses, mais avec beaucoup d’imagination.

  • Esprit déco : La maison écolo avec moins de pollution

    Encres naturelles, peintures bio, bois certifié … Dites non aux polluants en limitant l’utilisation des colles, vernis et solvants. Vous profiterez ainsi d’un intérieur plus sain et préserverez l’environnement.

  • Des sols écologiques chez L’Escale Bio

    Le sol est considéré comme une des bases d’une construction et tient une place importante dans la décoration intérieure. Il mérite donc un traitement particulier, et tant qu’à faire, optez pour des matériaux écologiques.

  • Les meubles en résine, design et écolo

    La résine est une matière étonnante avec laquelle on peut fabriquer différentes sortes de mobilier intérieur ou extérieur. Durable et écologique, elle présente plusieurs avantages.

  • Maison de Cèdre - maison en bois écologique

    La maison écologique en bois constitue une solution idéale dans une optique de préservation de l’environnement, alliée à un design soigné, elle peut constituer un véritable chef d’œuvre, la Maison de Cèdre s’en fait une profession.

Haut de page