Ecotoit ou toit végétalisé : les plantes se mettent sur les toits

Et si l’on mettait nos toits au vert ? Cette tendance aux atouts écologiques et esthétiques est en train de se répandre dans l’Hexagone. Zoom sur le concept de l’écotoit.

Les toitures végétales, pourquoi faire ?

Protection de l’environnement, économie d’énergie … Voilà bien des pensées écologiques que l’on pourrait associer au concept de l’écotoit. En effet, ces jardins suspendus présentent bien des avantages, tant au niveau de l’esthétisme que sur le plan écologique. Une toiture végétale sert d’isolant contre la chaleur et le froid. Ainsi, elle participe à la réduction de la consommation d’énergie. Elle isole également du bruit. Ce genre de toit absorbe également l’eau de pluie et diminue les écoulements d’eau sur les murs. Allié de la biodiversité, il aide à stocker le carbone, purifiant ainsi l’air des villes et réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Les conditions et principes d’installation d’un toit végétalisé

Pour pouvoir installer une toiture végétale, vous devez avoir une structure en acier, en bois ou en béton suffisamment solide pour soutenir le poids de la végétation. Le mieux est de concevoir votre toiture lors de l’édification même de votre maison. Pour la conception, procédez en 4 étapes : empilement de 4 couches successives pour l’étanchéité, le drainage, la filtration et la végétation. Une exposition à tout phénomène de la nature, vent, soleil, pluie, température, étant un paramètre à tenir en compte. Ce genre de toiture prolonge donc la durée de vie d’un bâtiment, puisque les végétaux servent de bouclier.

Les types de toits végétalisés

Il existe 2 types de toit végétalisé : la toiture dite « intensive » et celle dite « extensive ». D’une part, la toiture végétale intensive, d’une épaisseur de 20 à 30 cm, est faite pour les structures très robustes et une pente inférieure à 5°. La végétation est composée de grandes variétés de plantes et d’arbustes. Cette toiture est parfaite pour les milieux pluvieux. À entretenir régulièrement et à arroser intensivement. D’autre part, le toit végétal extensif, le plus répandu, est fait de couches de terre de 15 cm et de plantes vivaces aux racines superficielles telles que la mousse ou le sedum. Cette toiture s’adapte à tous les climats. Notez que pour une meilleure conservation de la toiture, vous devrez effectuer deux contrôles annuels pour vérifier les évacuations d’eau et arracher les mauvaises herbes.

Autres articles à lire

  • Cocobohème : quand déco rime avec écolo

    Design et écolo, voila les deux maitres mots qui définiraient la marque Cocobohème. La maison jouit d’une grande réputation en termes de déco écolo. De Paris à Hong Kong, la beauté de ses créations captivent et séduisent. Découvrez tout au long de cet article les charmes de ces joyaux de Cocobohème.

  • Les bienfaits d’une plante décorative

    Il est important d’apporter quelques touches végétales dans la pièce non seulement pour la décoration mais aussi pour la santé.

  • Le bois est en vogue

    Les tendances 2012 en matière de décoration d’intérieur sont bien connues aujourd´hui. Avec l’apogée des matériaux naturels comme le bois, ou encore le papier recyclé, ce style permet une certaine luminosité dans la maison et une innocence plutôt charmante.

  • Déco écolo : va pour les objets à énergie solaire !

    A l’heure où les économies d’énergie sont de rigueur pour garantir l’avenir de notre planète, l’utilisation des appareils à énergie solaire semble appropriée. Découvrez notre sélection d’objets déco à énergie solaire.

  • Décoration d’intérieur écolo : la noix de coco à l’honneur

    La noix de coco vient investir nos murs pour une tendance écologique design. Ce produit apportera une note d’originalité à votre intérieur tout en donnant un effet totalement naturel.

Haut de page

Contact