Ecotoit ou toit végétalisé : les plantes se mettent sur les toits

Et si l’on mettait nos toits au vert ? Cette tendance aux atouts écologiques et esthétiques est en train de se répandre dans l’Hexagone. Zoom sur le concept de l’écotoit.

Les toitures végétales, pourquoi faire ?

Protection de l’environnement, économie d’énergie … Voilà bien des pensées écologiques que l’on pourrait associer au concept de l’écotoit. En effet, ces jardins suspendus présentent bien des avantages, tant au niveau de l’esthétisme que sur le plan écologique. Une toiture végétale sert d’isolant contre la chaleur et le froid. Ainsi, elle participe à la réduction de la consommation d’énergie. Elle isole également du bruit. Ce genre de toit absorbe également l’eau de pluie et diminue les écoulements d’eau sur les murs. Allié de la biodiversité, il aide à stocker le carbone, purifiant ainsi l’air des villes et réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Les conditions et principes d’installation d’un toit végétalisé

Pour pouvoir installer une toiture végétale, vous devez avoir une structure en acier, en bois ou en béton suffisamment solide pour soutenir le poids de la végétation. Le mieux est de concevoir votre toiture lors de l’édification même de votre maison. Pour la conception, procédez en 4 étapes : empilement de 4 couches successives pour l’étanchéité, le drainage, la filtration et la végétation. Une exposition à tout phénomène de la nature, vent, soleil, pluie, température, étant un paramètre à tenir en compte. Ce genre de toiture prolonge donc la durée de vie d’un bâtiment, puisque les végétaux servent de bouclier.

Les types de toits végétalisés

Il existe 2 types de toit végétalisé : la toiture dite « intensive » et celle dite « extensive ». D’une part, la toiture végétale intensive, d’une épaisseur de 20 à 30 cm, est faite pour les structures très robustes et une pente inférieure à 5°. La végétation est composée de grandes variétés de plantes et d’arbustes. Cette toiture est parfaite pour les milieux pluvieux. À entretenir régulièrement et à arroser intensivement. D’autre part, le toit végétal extensif, le plus répandu, est fait de couches de terre de 15 cm et de plantes vivaces aux racines superficielles telles que la mousse ou le sedum. Cette toiture s’adapte à tous les climats. Notez que pour une meilleure conservation de la toiture, vous devrez effectuer deux contrôles annuels pour vérifier les évacuations d’eau et arracher les mauvaises herbes.

Autres articles à lire

  • Une décoration de Pâques 100% naturelle à faire soi-même

    Pâques arrive à grands pas et il est désormais temps de penser à une décoration de circonstance. Cette année, pour changer un peu, pourquoi ne pas opter pour une déco naturelle ? Voici une idée plutôt originale qui donnera du cachet à votre table de Pâques.

  • Les plantes dépolluantes, purifiez l’air de votre appartement

    Voici la liste des plantes dépolluantes. En ce qui concerne de dépolluer l’air, certaines plantes dépolluantes sont très douées et donc à recommander absolument !

  • Des plantes dans la chambre à coucher : une bonne idée ?

    Vous aimez les plantes et avez souvent été tenté d’en disposer dans votre chambre à coucher, mais les idées reçues semblent défavorables ? Soyez désormais sans crainte, car à la lumière des explications scientifiques, une plante n’est pas aussi toxique qu’on le pense.

  • Cuisine et ustensiles bio pour votre décoration intérieure

    On parle souvent d’une cuisine saine préparée avec des aliments bio. Mais quand est-il vraiment de vos ustensiles de cuisines ?

  • Décoration intérieure : optez pour l’écolo !

    Depuis une décennie, le développement durable a fait beaucoup d’échos. De son côté, la décoration prend ce concept très au sérieux et nombreux sont ceux qui sont séduits par l’idée et le résultat. D’ailleurs, les tendances dites vertes ne manquent pas : plantes pour rafraîchir l’atmosphère, matériaux naturels ou encore des accessoires et meubles éthiques ou recyclés. Voyez comment l’écologique peut rendre votre intérieur agréable.

Haut de page