La tendance hiving : une ouverture sur le monde

La tendance hiving laisse place à la convivialité et à l’espace. Plus qu’une tendance, le hiving est un mode de vie réunissant toutes les activités de la maison : la famille, les loisirs et le travail.

Le hiving : l’extérieur dans ma maison

Si depuis les années 90, la maison était un refuge, une sorte de cocon, aujourd’hui nos intérieurs s’ouvrent sur le monde, c’est le hiving. Cette nouvelle tendance s’est créée après les attentats du 11 septembre poussant le monde à s’ouvrir là où le contact et les rencontres sont essentiels. Le hiving vient du mot anglais « hive » ou ruche. Le style s’inspire donc des ruches et des activités qui y règnent : la famille, les loisirs et les voisins occupent une place importante. Avec le style hiving, d’autres activités se sont développées telles que les téléphones cellulaires, les programmes de surveillance communautaire, les jeux de société, la renaissance du tricot et du scrapbooking, le cinéma ainsi que le jardinage.

Comme l’esprit loft, le hiving mise sur les espaces ouverts et fonctionnels. Toutes les pièces se rejoignent et forment un seul et grand espace. Le salon et la cuisine se fondent en un tout tandis que les salles de bain et les chambres deviennent petites, mais nombreuses pour recevoir la famille et les amis. L’intérieur de la maison est à la fois un lieu de travail, de vie, une aire de jeu en relation avec le monde extérieur ainsi que les nouvelles technologies. Avec cette tendance, les architectes et les designers proposent des maisons plus confortables et multifonctionnelles. Dans ces grands espaces, chacun peut vaquer à ses occupations sans s’isoler des autres.

Les éléments clés de la tendance hiving

L’intérieur d’une maison hiving est basé sur les interactions, les échanges, le rassemblement en transformant les pièces privées en pièces communes. Par exemple, une salle de cinéma est créée pour accueillir la télévision qui est retirée du salon. Ce dernier devient plus propice à la discussion. La tendance privilégie les lignes horizontales et épurées, sur la luminosité. Les murs préfèrent les couleurs vives et éclatantes pour rester dans l’esprit de dynamisme. Même les appareils électroménagers s’y prêtent en plus de bénéficier de quelques améliorations : des cuisinières dotées de brûleurs supplémentaires, des réfrigérateurs, l’augmentation de la capacité des lave-vaisselles....

La cuisine est l’élément clé des maisons « hiving. » Les concepteurs l’ont intégrée dans la pièce à vivre afin d’éviter l’isolement pour plus de convivialité. C’est la pièce maîtresse de la maison, le lieu où se déroulent toutes les activités : la préparation du repas, les discussions, l’apéro et même les devoirs. La salle de bain subit également des changements. Elle s’intègre à la chambre et devient un lieu de bien-être, de relaxation et de plaisirs des sens. La tendance hiving vit aussi à l’heure de l’écologie. Les matériaux choisis sont naturels et simples comme le bois ou le bambou. Tendance privilégiant le contact avec le monde extérieur, les jardins « hiving » deviennent une annexe de la maison, les terrasses sont dotées d’auvents afin de continuer les activités même en cas de mauvais temps.

Autres articles à lire

Haut de page