La taxe pour une cabane de jardin : ce qu’il faut savoir

Aménager une cabane au fond de son jardin, c’est bien beau. Seulement, sachez qu’une taxe dite taxe d’aménagement a été mise en place pour ce type de construction. Nous avons mené les recherches pour vous faire découvrir tout ce qu’il faut savoir sur cette taxe applicable aux cabanes de jardin.

Quand la taxe d’aménagement est-elle applicable ?

Ce ne sont pas tous les abris de jardin qui sont soumis à la taxe d’aménagement. Seuls les aménagements soumis à la délivrance d’un permis de construire ou à une déclaration préalable auprès de l’autorité administrative compétente sont concernés.
Les abris de jardin dont la surface est supérieure à 20 m² et la hauteur supérieure à 12 mètres sont soumis à la délivrance d’un permis de construire. Ceux ne dépassant pas les 12 mètres de haut et dont la surface est comprise entre 5 et 20m² doivent uniquement faire l’objet d’une déclaration préalable.

Quel est le montant de la taxe d’aménagement ?

Tout d’abord, un tarif forfaitaire au mètre carré a été défini pour le calcul de la taxe d’aménagement. Pour l’année 2015, ce tarif s’élève à 705 euros. En Ile-de-France, il s’élève à 799 euros.

Ensuite, il faut savoir que des taux d’imposition annuels sont fixés respectivement par le conseil municipal de la commune (entre 1 et 5%) et par le conseil général du département (entre 1 et 2,5%). Si la construction a une surface de plus de 100m², notez que les 100 premiers mètres carrés bénéficieront d’un abattement fiscal de 50%.

Pour connaître le montant de la taxe d’aménagement due, il vous faudra multiplier la surface construite par le tarif forfaitaire (352,5 euros de 1 à 99 m ², 799 euros au-delà). Le résultat sera ensuite à multiplier par le taux d’imposition de votre commune pour la partie à reverser à la commune. Par contre, il sera multiplié par le taux d’imposition fixé par votre département pour la partie à reverser au département. Si vous vivez en Ile-de-France, comptez en plus une partie à reverser à la région.

Quand faut-il payer la taxe d’aménagement ?

La taxe d’aménagement n‘est due qu’une seule fois. Si vous devez vous acquitter d’une taxe de moins de 1500 euros, le paiement se fera en une seule fois un an après la délivrance de l’autorisation.

Par contre, si le montant est supérieur à 1500 euros, une première tranche sera à payer un an après la délivrance de l’autorisation. Le reste sera dû un an après le premier versement.

Autres articles à lire

  • Aqua Vac d’Ewt- aspirateur de jardin 3 en 1

    Premier Aspirateur de jardin 3 en 1 ewt
    Un vent de printemps souffle dans les branches

  • Nos conseils pour l’entretien de vos meubles de jardin en rotin

    Par leur bel aspect naturel, les meubles en rotin apportent une touche d’élégance à nos jardins et nos terrasses. Cependant, face aux intempéries et au fil du temps, ils peuvent s’user rapidement. Retrouvez ci-après quelques conseils pour entretenir votre mobilier en rotin au quotidien et optimiser leur durabilité.

  • Tout sur le jardin japonais

    Le jardin traditionnel japonais raconte la culture et toute l’histoire de ce pays. Découvrez les points forts du jardin traditionnel japonais.

  • Potager ou prairie, pour un coin fleuri dans le jardin

    Installer un petit coin de prairie ou de potager dans un jardin a de multiples avantages, notamment celles d’attirer les insectes utiles qui aident à la pollinisation des arbres et des arbustes. Découvrez les vertus de ces coins verts.

  • Jardin vertical : un mur végétal ou mur vert décoratif

    Le jardin vertical n’aura jamais autant suscité l’engouement des décorateurs qu’en ce troisième millénaire. Soyez aussi audacieux que Patrick Blanc, l’inventeur du concept et faites des murs extérieurs de votre maison des surfaces d’épanouissement pour vos plantes.

Haut de page