Trucs et astuces pour limiter l’humidité dans la salle de bain

Les murs qui craquèlent et l’odeur d’humidité sont des soucis que nous sommes nombreux à connaître dans une salle de bains mal aérée. Suivez nos conseils afin d’en venir à bout et bénéficier d’une pièce plus agréable à vivre.

Humidité excessive : les erreurs à ne pas commettre en sa présence

Si l’humidité est inévitable dans un logement, il peut arriver que son taux soit particulièrement alarmant. Les symptômes d’une humidité excessive sont faciles à repérer. Face à un papier peint, un enduit ou tout autre revêtement de mur qui décolle ou encore, en présence de salpêtre, il est impératif de prendre des mesures radicales. L’erreur que certains commettent le plus souvent est de masquer les dégâts causés par l’humidité sans la traiter. Il est également prohibé d’isoler une pièce souffrant d’humidité en posant du placoplatre par-dessus les murs souillés.

Solutions accessibles et efficaces contre l’humidité

Pour éviter l’humidité dans sa salle de bain sans forcément passer par de gros travaux, quelques gestes à effectuer au quotidien et un entretien régulier peuvent suffire. Tant que faire se peut, il est recommandé d’aérer la pièce après chaque passage sous la douche afin de renouveler l’air. Dans le cas d’une salle de bain sans fenêtres, la solution est de créer des courants d’air avec les ouvertures des pièces voisines. Sinon, l’entretien des joints, de la tuyauterie et des sanitaires doit se faire régulièrement, notamment si l’on n’est pas en présence de matériaux hydrofuges. En effet, il peut arriver que l’étanchéité soit mal faite ou qu’il y ait fuite d’eau.

Installer un système de ventilation manuel ou une VMC

Comme une mauvaise aération du logement est la cause principale d’un taux d’humidité élevé, installer une ventilation naturelle peut être une solution. Il s’agit de faire poser des grilles d’aération ; hautes pour évacuer de l’air chaud, et basses pour faire entrer l’air froid. L’on peut aussi opter pour la ventilation mécanique contrôlée ou VMC qui peut se faire sous plusieurs formes. La plus simple est la pose d’un ventilateur au plafond de la pièce qui s’enclenche et se règle à l’aide d’un bouton posé au mur, sinon, on peut aller beaucoup plus loin avec des mécanismes qui aspirent l’air pour le rejeter à l’extérieur de la maison.

Autres articles à lire

  • Une vitrine utile et décorative

    Pour ajouter un charme rustique à votre cuisine, joignez l’utile à l’agréable. Chiné sur une brocante, un simple meuble peut se transformer en une vitrine utile et décorative. Suivez les étapes pour rénover un meuble en bois à porte vitrée, avec deux étagères.

  • La pose de la moquette sur un escalier ?

    La moquette est un revêtement aussi bien esthétique que technique pour les sols. Sur un escalier, elle peut parfaitement dissimuler les défauts, limiter les risques de chutes et atténuer les bruits de pas. Comment se dérouler alors sa pose sur un escalier.

  • Comment le construire un escalier de jardin ?

    La construction d’un escalier de jardin apparaît comme un bon plan de bricolage facile à mettre en œuvre. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour mener à bien ce projet.

  • Comment poser un carrelage ?

    Poser un carrelage demande une bonne préparation et de procéder méthodiquement. Ce n’est pas compliqué, il faut juste faire attention.

  • Tout sur la rénovation électrique

    Le système électrique est très important dans tout logement. Contribuant au confort des usagers, sa présence permet à chacun d’utiliser différents appareils et équipements, devenus indispensables à notre époque moderne. Au-delà de son indiscutable utilité, le système électrique doit répondre à des normes très strictes pour garantir la sécurité de tous en évitant les accidents qui peuvent avoir de très graves conséquences comme un incendie ou une électrocution. En cas de vétusté des installations, des travaux de rénovation électrique s’imposent, sous l’égide d’un professionnel en la matière.

Haut de page