Comment réparer un parquet ?

En l’absence d’entretien régulier, le parquet vieillit, s’abîme, présente des rayures et parfois se casse. Voici quelques idées pour vous aider à le rénover.

Réparer un parquet, consolidation de la lame

Malgré sa robustesse, le parquet ne résiste pas à l’agression permanente des insectes, des chocs et parfois de l’humidité. Au fil du temps, les failles de ce revêtement commencent à se manifester à travers un jeu de l’assemblage ou encore le grincement d’une partie du sol lors de votre passage. Ces problèmes apparaissent encore minimes, et vous pourrez y mettre un terme en renforçant la fixation du parquet défaillant. Si les lames se soulèvent, remplacez les clous qui dépassent ou procédez à une nouvelle fixation à l’aide de vis. Dans ce dernier cas, prenez soin de cacher les vis en les couvrant d’un mastic bicomposant, si possible de la même couleur que votre parquet.

Réparer un parquet, rénover une lame abîmée

Dans le cas où la portion abîmée se trouve entre deux lambourdes ou deux solives, procédez comme suit. Délimitez la zone à découper à l’aide d’un crayon à bois et d’une équerre. À l’aide d’une perceuse, percez un trou pour laisser passer la lame de votre scie. Insérez la lame de votre scie dans l’interstice puis finissez la découpe en suivant la direction du repère. Entamez ensuite une feuillure sur la lame de support. Pour cela, il faut que la feuillure réalisée soit de même profondeur que celle effectuée sur la pièce destinée à la réparation de la lame. Enduisez ensuite de colle à bois toutes les parties qui s’emboîtent c’est-à-dire la feuillure et la lambourde.

Réparer un parquet, remplacement d’une lame abîmé

Si les dégâts sont plus importants, un remplacement des lames abîmées est envisageable. Pour cela, prenez la mesure de la lame à remplacer puis découpez-la si vous avez une chute de parquet dans vos réserves. Dans le cas contraire, il vous suffit de vous procurer une lame neuve du même bois que votre parquet. Avant sa pose, vous devez supprimer la partie supérieure de sa rainure et raboter en biais la surface se trouvant au-dessous de sa languette. Cette astuce vous permettra d’emboîter la nouvelle lame sans trop de difficultés. Percez ensuite des avant-trous avant de visser la lame. Après fixation, couvrez les têtes des vis à l’aide de mastic. L’usage de clous pour la fixation est déconseillé dans la mesure où ces derniers peuvent ébranler les tasseaux.

Autres articles à lire

  • L’isolation thermique d’une maison

    Si vous venez de déménager, assurez-vous bien que votre maison est isolée pour éviter toute déperdition de chaleur. Si ce n’est pas le cas, il faudra penser à le faire. Voici l’essentiel à savoir sur l’isolation thermique

  • Le retour en force des papiers peints

    Les papiers peints recouvrent nos murs pour un intérieur moderne, contemporain, exotique ou pop, selon vos goûts. Pour cela, il existe diverses variétés de papier peint surprenantes sur le marché pour réussir votre décoration.

  • À chaque matériau sa colle !

    Vous avez décidé de consacrer votre week-end à des petits travaux de bricolage ? Oubliez la bonne vieille Super Glue pour coller les « matériaux lourds » car à chaque matériau sa colle !

  • Le montage des meubles en kit

    Quelle que soit l’enseigne ou la marque, les nouveaux modèles de meubles sont pour la majorité, livrés en kit. Leur montage n’est pas une opération facile pour certains d’entre nous. Laissez-vous guider !

  • Trucs et astuces pour restaurer un mur en briques

    S’il n’y a rien de plus authentique et de plus charmant qu’un mur en briques, le raviver est souvent nécessaire afin de le mettre en valeur. Tous nos trucs et astuces pour donner un second souffle à un mur en briques.

Haut de page