Tout sur la rénovation électrique

Le système électrique est très important dans tout logement. Contribuant au confort des usagers, sa présence permet à chacun d’utiliser différents appareils et équipements, devenus indispensables à notre époque moderne. Au-delà de son indiscutable utilité, le système électrique doit répondre à des normes très strictes pour garantir la sécurité de tous en évitant les accidents qui peuvent avoir de très graves conséquences comme un incendie ou une électrocution. En cas de vétusté des installations, des travaux de rénovation électrique s’imposent, sous l’égide d’un professionnel en la matière.

Pourquoi une rénovation électrique ?

Vivre dans un logement dont l’installation électrique est vétuste est risqué, voire dangereux. Tel est d’ailleurs le cas pour toute construction réalisée avant 1991. Les équipements électriques sont alors trop vieux et non conformes aux normes de sécurité. Si la rénovation ne constitue pas une obligation, les travaux s’avèrent indispensables, pour le bien-être et la sécurité de tous.
La rénovation du système électrique peut être entreprise en même temps que des travaux de rénovation ou de réhabilitation. Il est alors nécessaire de procéder étape par étape.

Les impératifs d’une rénovation électrique

Dans le cadre d’une rénovation électrique, différents éléments font l’objet d’une minutieuse vérification. En amont de travaux électriques dans un bâtiment, un diagnostic de l’installation existante est indispensable, en application de la norme NF-C 15-100.
Dans certains cas, un document peut être disponible et remis par les anciens propriétaires. Ce diagnostic permet d’identifier les travaux requis pour une mise aux normes du système électrique. Voici les éléments vérifiés : armoire électrique ; prise de terre ; système de protection différentielle ; dispositif de protection contre les surintensités ; liaison équipotentielle ; installation de la salle de bain. En fonction de l’envergure des travaux, la rénovation de l’installation électrique se confie de préférence à un professionnel en installation électrique.

Définir la puissance électrique

Une rénovation électrique implique nécessairement la détermination de la bonne puissance électrique du logement, à travers un état des besoins. Il faut alors dresser la liste des appareils électriques utilisés dans le logement ainsi que leurs puissances énergétiques respectives. On retrouve facilement ces informations sur l’emballage ou dans la fiche produit. À travers un schéma de fonctionnement, le besoin en puissance électrique pourra être clairement défini.

Quel coût ?

Le coût d’une rénovation électrique dépend d’un certain nombre de paramètres, principalement la surface du logement et les équipements en place. Il faut également prendre en considération la main d’œuvre de l’électricité dont le taux horaire est de l’ordre de 100 euros HT. Ce taux est ensuite à multiplier par le nombre de mètres carrés. Il convient également de tenir compte de la mise aux normes du tableau électrique qui coûte environ un millier d’euros et l’installation de prises électriques qui oscille entre 75 et 150 euros environ. Dans tous les cas, le taux de TVA applicable est de 7 %.

Autres articles à lire

  • Aménager une mezzanine dans un loft

    Les lofts ont l’avantage d’avoir une grande hauteur sous le plafond, permettant l’aménagement d’une mezzanine qui donnera plus d’espace et de caractère à votre intérieur.

  • Éviter les remontées capillaires

    Les remontées capillaires sont des dangers pour la maison, afin de mieux éviter des grands travaux de rénovation, il est nécessaire de connaître les causes des remontées capillaires.

  • Aménager les combles, le sous-sol ou le garage pour gagner de l’espace

    Gagner de l’espace sans agrandir la maison n’est pas chose aisée. Exploiter un garage, un sous-sol ou encore un comble est une solution vraiment intéressante. Voici quelques conseils pour aménager ces espaces.

  • Comment réparer un escalier en bois qui grince ?

    Quoi de plus désagréable que des escaliers en bois qui grincent, surtout si l’on veut particulièrement être discret sur nos allées et venues dans la maison. Comment remédier à ce problème ?

  • Trucs et astuces pour limiter l’humidité dans la salle de bain

    Les murs qui craquèlent et l’odeur d’humidité sont des soucis que nous sommes nombreux à connaître dans une salle de bains mal aérée. Suivez nos conseils afin d’en venir à bout et bénéficier d’une pièce plus agréable à vivre.

Haut de page