Éviter les remontées capillaires

Les remontées capillaires sont des dangers pour la maison, afin de mieux éviter des grands travaux de rénovation, il est nécessaire de connaître les causes des remontées capillaires.

Les causes des remontées capillaires

Les remontées capillaires se reconnaissent généralement par le développement des moisissures au niveau du bas des murs. Ces moisissures sont dues à l’humidité provenant du sol et remontant les murs. L’étendu des dégâts peut être considérable car les remontées capillaires peuvent conduire à la fissure des murs outre les dommages sur les plinthes. Par ailleurs, elles laissent parfois des taches blanches très peu esthétiques sur les murs, il s’agit des sels renfermés dans l’eau. Si vous utilisez du papier peint pour le revêtement des murs, les remontées capillaires vont les endommager.

Les causes des remontées capillaires sont nombreuses. L’emplacement de la maison peut elle-même être à leur origine. En effet, on constate par exemple que les maisons situées dans une cuvette sont plus victimes des remontées capillaires. Par ailleurs, les constructions en pleine pente peuvent également être touchées. Cela peut s’expliquer par un mauvais état des drains ou par la détérioration des matériaux de constructions utilisés. Il se peut également que de l’eau passe sous votre terrain. Dès qu’une source d’humidité est présente sous le sol, votre maison est à risque.

Que faire en cas de remontée capillaire

Puisque les remontées capillaires touchent les fondations, les travaux pour rétablir les dégâts sont coûteux et nécessitent l’intervention de vrais professionnels. Ces travaux dépendent de l’état des dommages et de l’emplacement de l’habitation, ainsi il peut être nécessaire de refaire entièrement le revêtement bitumeux et autres protections de la fondation. Dans certains cas, il faudra également prévoir l’installation de drain. Par ailleurs, on peut recourir à l’injection de résine de sorte que les murs deviennent plus résistants, ce type de procédé est particulièrement efficace mais peut durer pendant plusieurs mois, voire plus d’un an.

Cependant, la méthode d’injection de résine n’est pas adaptée à toute construction, ainsi vous pouvez également opter pour l’utilisation de siphon atmosphérique. Cette technique consiste à protéger l’extérieur du bas du mur par le siphon. Ce dernier va alors absorber l’humidité présente dans le bas de mur. Dans tous les cas, un diagnostic sur les lieux est toujours recommandé et indispensable pour pouvoir adopter la solution la plus adéquate à l’habitation. Afin d’éviter ce genre de problème, avant toute construction neuve, il faut également prendre soin de faire diagnostiquer le terrain par un spécialiste.

Autres articles à lire

  • Le calfeutrage des fenêtres - comment calfeutrer correctement ?

    La saison estivale est le moment idéal pour faire les petits travaux inhérents à la maison et se préparer ainsi à l’arrivée de l’hiver. Le calfeutrage des fenêtres fait partie de ces besognes.

  • Comment rénover un meuble en bois ?

    Au lieu de laisser votre ancien meuble en bois séjourner dans le grenier, pourquoi ne pas le rénover ? Sachez que restaurer un meuble est à la portée de tous, même des bricoleurs du dimanche. Suivez le guide !

  • Fabriquer une étagère de rangement

    L’ergonomie d’une étagère de rangement dépend avant tout des types d’objets destinés à y être installés. Pour votre satisfaction personnelle, pensez à prendre en main l’élaboration de votre étagère de rangement.

  • Les vitraux : fabriquer ou peindre un vitrail

    pratiquer le window - color pour obtenir un effet très proche du vitrail. La première étape consiste à dessiner la maquette réduite (un dixième) des motifs du vitrail avant de les agrandir sur un carton épais.

  • L’isolation thermique d’une maison

    Si vous venez de déménager, assurez-vous bien que votre maison est isolée pour éviter toute déperdition de chaleur. Si ce n’est pas le cas, il faudra penser à le faire. Voici l’essentiel à savoir sur l’isolation thermique

Haut de page