Entretien de la cheminée : le ramonage

Le ramonage de la cheminée est une opération obligatoire imposée par la loi. Il s’agit surtout d’une condition de sécurité à remplir, dont la réalisation doit se faire deux fois par an.

Ramonage de la cheminée : pourquoi ?

Quel que soit le type de logement concerné, une cheminée doit être ramonée régulièrement afin d’assurer la sécurité. Branches, nids d’oiseaux ou autres, plusieurs éléments peuvent en effet nuire au bon fonctionnement de la cheminée et engendrer divers accidents. Le ramonage permet d’écarter différents risques liés aux feux de la cheminée. Il réduit notamment le dégagement de gaz nocif ; celui-ci provoque des problèmes de santé graves pour les résidents, dont des maladies respiratoires. Le monoxyde de carbone engendre, entre autres, la mort par étouffement. Une cheminée non ramonée régulièrement entraîne également des incendies et, côté économie, oblige à user de plus de combustible. Le résultat est alors, non seulement plus coûteux, mais également et surtout plus polluant.

Le ramonage de la cheminée par le toit

Le ramonage de la cheminée s’effectue, tant par soi-même que par des professionnels. Il reste toutefois que la deuxième option est plus sûre, mais plus onéreuse. Le ramonage de la cheminée par le toit se fait facilement, en suivant quelques étapes. Après avoir pris les précautions nécessaires, dont l’enfilage d’une combinaison adéquate, placez dans le foyer de la cheminée une bâche et une bassine, puis fixez une deuxième bâche pour protéger la pièce des projections. Montez ensuite sur le toit et avec une perche à hérisson, grattez les parois de la cheminée. Faites descendre la perche au fur et à mesure et nettoyez toute la longueur du conduit jusqu’à atteindre le foyer. Remontez ensuite la perche et, après être redescendu du toit, nettoyez les parois de l’âtre à l’aide d’une brosse métallique. Une fois la bassine retirée, un coup d’aspirateur finalisera l’opération.

Le ramonage de la cheminée par l’ouverture de l’âtre

Avant de réaliser le ramonage de la cheminée par l’ouverture de l’âtre, assurez-vous de bien couvrir les meubles dans la pièce. Étalez ensuite une bâche devant la cheminée, sur le sol, afin de réduire les projections. Grattez les parois du conduit à l’aide d’une perche à hérisson. Faites remonter et nettoyez au fur et à mesure, en répétant des mouvements de va-et-vient. Renouvelez l’opération jusqu’à atteindre le bout du conduit et une fois arrivé au toit, vérifiez que toute la longueur a bien été balayée par la perche. Grattez ensuite les parois de l’âtre avec une brosse métallique et évacuez la suie recueillie par la bassine. Passez l’aspirateur pour finaliser le tout. Le ramonage ne prend en principe qu’une soixantaine de minutes, selon l’état de la cheminée à nettoyer.

Autres articles à lire

Haut de page