Les plantes dépolluantes, purifiez l’air de votre appartement

Voici la liste des plantes dépolluantes. En ce qui concerne de dépolluer l’air, certaines plantes dépolluantes sont très douées et donc à recommander absolument !

En ce qui concerne de dépolluer l’air, certaines plantes dépolluantes sont très douées et donc à recommander absolument !

On a pu entendre dans les années 80 qu’il était bon de mettre des plantes chez soi, que ça absorbait la nicotine par exemple pour remplacer par un air pur plein de chlorophylle… Puis ensuite on a entendu dire qu’il ne fallait surtout pas, que ça rejetait trop de co2 la nuit, donc mauvais pour la santé surtout dans une chambre à coucher, et puis finalement si ! A nouveau les plantes font leur retour.

En fait, comme pour tout, c’est une question de dosage et surtout de connaissance. Toutes les plantes ne sont pas bénéfiques en effet, et surtout, chaque plante a une fonction bien précise. Maintenant c’est certain, il faut mettre des plantes chez soi , mais pas n’importe lesquelles, des plantes dépolluantes !

Les plantes dépolluantes, comment ça marche ?

Les plantes dépolluantes ont la particularité de rejeter de la vapeur d’eau et de l’oxygène en quantité bien supérieure que le co2 qu’elles rejettent. Les plantes dépolluantes récupèrent les particules nocives, les décomposent chimiquement pour les transformer en un air purifié. Ce sont des espèces de petits trous appelés stomates qui se trouvent sur les feuilles qui effectuent ce travail de dépollution. Les tiges et les racines ont également ce pouvoir de régénérateur d’air.

Ces plantes peuvent détruire moisissures et champignons microscopiques, l’oxyde d’azote, le monoxyde de carbone, tous les COV, toluène, benzène, trichloréthylène, le xylène, l’ammoniac, le pentachlorophénol, le formol (formaldéhyde) ; Ces plantes peuvent absorber les polluants (jusqu’à 96 % de dépollution en 24 h).

Voici une petite liste de plantes dépolluantes pour vous aider à purifier l’air de votre intérieur :

Liste de plantes dépolluantes

- Plante dépolluante contre le toluène, le benzène, le monoxyde de carbone et allergènes : le chlorophytum et l aloe vera
- Plante dépolluante contre les COV (composants organisques volatiles) et ondes électro-magnétiques : le spatiphyllum,
- plantes dépolluantes contre le xylène et le formaldéhyde : la fougère et le palmier de Boston,
- plantes dépolluantes contre le formaldéhyde : le caoutchouc (elastica) et les ficus benjamina,
- plantes dépolluantes contre le toluène et le monoxyde de carbone : le lierre du diable (scindapsus) et le schefflera,
- plantes dépolluantes contre l’ammoniac : les azalées
- Plante dépolluante contre le trychloéthylène : les chrysanthèmes
- plantes dépolluantes contre la fumée de cigarette, nicotine, benzène, monoxude de carbone, ammoniac, formaldéhyde : Spathyphyllum, chamaedorea seifrizii, chrysalidocarpus lutescens, dracaena marginata.

Où trouve-t-on les COV et autres agents toxiques ?

Vous pouvez retrouver tous ces agents toxiques dans beaucoup de choses autour de vous dans votre appartement. Dans les solvants, détergents, peintures, encres, produits ménagers, revêtements de meubles, la cigarette, vernis, isolants, photocopieur, bois encollés, contreplaqué, parfum d’ambiance, désodorisants, colle à carrelage, fenêtres PVC, encens, marqueurs, insecticides, chauffages d’appoint, chauffe eau, poêle à bois, cheminée, gazinière, imprimantes, ordinateurs, lampe halogène, traitement du bois, pate à papier… la liste est longue, nous ne pourrons pas tout citer ici, lisez les étiquettes des produits que vous soupçonnez toxiques.

Et bien sur, une pollution à laquelle plus personne n’échappe actuellement, les ondes électromagnétiques, que nous captons grâce à nos ordinateurs, le wi-fi, la télévision, les téléphones sans fils et portables.

Quelles sont les maladies provoquées par ces polluants :

- Le formaldéhyde : fatigue, maux de tête cancérigène
- Le benzène : cancérigène,
- Le toluène et xylène : cancérigène
- L’ammoniac : irritation des voies respiratoires,
- Trichloréthylène : perturbe les hormones, cancérigène,
- Monoxyde de carbone : vertiges, nausées, maux de tête
- Ondes électromagnétiques : irritabilité, maux de tête troubles du sommeil
- Pentachlorophénol : cancérigène.

Il y a donc vraiment tout intérêt à essayer de réduire toute cette pollution chez soi.

S’il ne fallait choisir qu’une seule plante dépolluante, l’aloé vera, arrive première en toutes catégories puisqu’elle est capable d’absorber plusieurs COV (composants organiques volatiles) à elle toute seule.

Le Spatiphyllum trouve également largement sa place dans n’importe quel intérieur puisque c’est cette plante qui se charge des ondes-électromagnétiques et les COV. Elle a donc également plusieurs fonctions très intéressantes.

Dans quelles pièces placer ces plantes ?

Les azalées sont indiquées dans les pièces comme les toilettes, salle de bain et cuisine, car c’est dans ces pièces que vous utilisez sans doute le plus de produits nettoyants, d’eau de javel, donc d’ammoniac.

Les chrysanthèmes sont indiqués dans les pièces qui sentent la peinture.

Le statiphyllum sera placé dans votre pièce de travail, bureau, partout où vous avez des ordinateurs, téléphones sans fils et autres ondes ou autres COV.

Une plante a le pouvoir de dépolluer une surface de 9 à 10 mètres carrés. Si votre pièce fait 20 mètres carrés, mettez-en deux espacées de 10 mètres et ainsi de suite.

Les plantes spathyphyllum, chamaedorea seifrizii, chrysalidocarpus lutescens, dracaena marginata sont indiquées dans les pièces fumeur.

Pollution dans les crèches : L’Association santé environnement France (ASEF) a révélé que dans 75% des crèches visitées, l’air dépasse les normes autorisées par l’OMS, ce qui équivaut pour les enfants à une intoxication lente et chronique. Les principaux polluants retrouvés sont le benzène, le formaldéhyde cancérigènes tous les deux. Le benzène peut entrainer lymphomes et leucémies et le formaldéhyde est un irritant très puissant des muqueuses.

Les plantes conseillées dans les crèches, (jusqu’à 80% de dépollution en 24 heures) : nephrolepsis exaltata, chamaedorea seifrizii, chrysalidocarpus lutescens. Les murs végétaux ont un bel avenir en matière de décoration intérieure Avec ces plantes dépolluantes chez vous, vous vous sentirez mieux et vous respirerez un air plus sain. Ce ne sera évidemment pas un air pur de haute montagne, mais ce sera déjà beaucoup mieux. Respirez enfin chez vous à pleins poumons !

Autres articles à lire

  • Le nouveau crédo : une maison écolo

    Pour redécorer votre maison, évitez le gaspillage. Adoptez un style qui prône le respect de l’environnement : détournement, relooking, récup, glanerie ... Bref, redonnez une seconde vie à votre mobilier et vos accessoires de décoration.

  • Les revêtements bio pour les murs et le sol

    On ne citera jamais assez les avantages du bio. C’est dans cette optique que chaque jour, de nouveaux produits et objets pour l’habitat et la décoration se développent, exploitant les matières naturelles au potentiel conséquent.

  • Maison écologique - Conseils pour une maison verte

    Pour réduire la pollution, le gaspillage et les dépenses d’énergie, commencez par modifier ou adapter certaines de vos habitudes quotidiennes. Pour ce faire, il suffit souvent de respecter les règles d’économie qui réglaient la vie de nos grands-parents.

  • La toiture végétalisée : un concept qui a tout bon

    Une maison agréable et confortable, on en rêve tous. Il serait encore plus intéressant de bénéficier d’une bonne isolation thermique. Voilà un avantage non négligeable de la toiture végétalisée, en plus de l’esthétique.

  • Décoration écolo : des meubles en carton pour vos bureaux

    Avoir une décoration d’intérieur écolo dans ses bureaux est non seulement une démarche citoyenne, mais a également l’avantage de procurer un bien-être incomparable. Alors, si vous souhaitez faire un geste pour la planète, pourquoi ne pas opter pour des meubles en carton ?

Haut de page