Jardin bio - Planter de l’engrais vert en octobre pour régénérer une terre épuisée

En ce début d’octobre, c’est le bon moment pour semer des engrais verts pour régénérer votre terre, par exemple après des fraises ou des tomates gourmandes qui épuisent la terre.

Pour vos engrais verts, et pour n’importe quelle plante d’ailleurs, choisissez de préférences de graines non hybrides F1, bien sur non OGM !

Moi je les achète chez Kokopelli car je ne sais pas où les acheter ailleurs et qu’en même temps je partage complètement leur point de vue. Je ne les connais pas, je ne leur fais pas particulièrement de publicité et ne suis absolument pas payée pour cela, mais j’adhère totalement à leur cause en bannissant de mes graines toutes les semences trafiquées des grands semenciers qui ont breveté des graines et les ont rendues non reproductibles, ce qui a pour effet que dans certains pays les paysans meurent de faim car ils n’ont pas de quoi racheter leurs graines pour renouveler leurs cultures... ce qui empêche tout simplement la nature de jouer son rôle et les abeilles butinent ces fleurs... le débat serait long sur le sujet, il me révolte, mais j’en reviens au thème de cet article, à savoir, quels engrais verts planter pour préparer la terre pour aux cultures du printemps suivant.

J’ai donc acheté 4 engrais verts, que j’ai plantés un peu partout où j’avais déjà cultivé tomates, courgettes, fraises... :

La phacélie

La phacélie (phacelia tanacetifolia) est l’une des plantes les plus mellifères (qui attire les abeilles). Magnifiques fleurs bleu-lavande durant plusieurs mis. En engrais vert : action nématocide. Fixe les nitrates nématocides au niveau de la racine. Etouffe vite les mauvaises herbes, en particulier le chiendent, par son système racinaire dense et fin. Elle doit être fauchée avant la montée en graines pour éviter qu’elle ne se ressème naturellement (sauf dans le petit coin dédié pour récupérer les graines). La densité moyenne du semis est d’1 gramme par mètre carré.
Semis : Normalement la phacélie se plante au printemps d’après le sachet, mais j’ai entendu et lu qu’on pouvait la semer en fin d’été, je teste donc...

Le trèfle incarnat

J’ai déjà du trèfle blanc et violet, mais celui-ci est paraît-il meilleur et moins envahissant, je vais donc l’essayer cette année. Le trèfle incarnat est une plante fourragère vivace de la famille des légumineuses. Utilisées comme engrais vert (apport d’azote). Ses racines peuvent descendre jusqu’à 60 cm et stimulent l’activité des vers de terre. S’adapte à tous les types de sols. Les fleurs sont rouge sang. La floraison se fait de mai à septembre. Attention, peut repousser après enfouissement. Un trèfle bien installé est difficile à détruire. Pour le détruire, le faucher avant la formation des bourgeons.
Semis d’aout à octobre.

La moutarde blanche

Planter de la moutarde blanche, qu’il faudra couper avant qu’elle ne monte en graine et que ses feuilles ne deviennent trop dures, sinon elles seront trop difficile pour les micro-organismes qui travailleraient trop et du coup épuiseraient la terre. La moutarde blanche (Sinapis alba) est également une plante fourragère et mellifère de 50 à 80 cm de haut et à croissance rapide (1 mois). Idéale pour l’engrais vert (culture intercalaire pour améliorer le sol, piège à nitrates). Sa racine puissante permet de briser les mottes d’argile d’un sol très lourd. Elle doit être fauchée avant la montée en graines pour éviter qu’elle ne se ressème naturellement.
Semis : du printemps jusqu’à l’automne. Elle pousse mieux vers l’hivers, car elle n’aime pas beaucoup le soleil.

La vesce d’hiver.

Excellent engrais vert et plante fourragère pour passer l’hiver. Retient l’azote et s’enracine en profondeur. Laisse une très bonne structure de sol.
Semis : A semer d’août à octobre.

Pourquoi acheter des graines reproductibles ? Parce que c’est écologique et économique

Et l’avantage avec ces graines reproductibles, c’est que j’en plante dans un coin de jardin pour récupérer les graines. Là, je les laisse donc volontairement faire leurs fleurs et monter en graines que je récolterai d’années en années, plus besoin d’en acheter si je me débrouille bien. Il y a donc tous les avantages d’acheter ces graines reproductibles qui de plus, ne sont pas plus chères. Il n’y a donc que des avantages économiques et écologiques.

Comment utiliser les engrais verts ?

Laissez pousser vos engrais vers et coupez-les avant qu’ils ne montent en graine selon les EV que vous avez plantés. 1 mois environ pour la moutarde blanche qui est plus rapide.

Une fois coupés, vous pouvez les rouler et les enfouir dans votre terre, mais attention, ne brisez pas la vie qui s’y est installée, ne déplacez pas les micro-organismes sans quoi tout cela n’aura servi à rien. Voilà donc un excellent moyen de faire travailler les micro-organismes de votre sol, d’y apporter la vie tout en le régénérant avant cet hiver tout en douceur. Vous devriez obtenir une terre toute prête à recevoir vos apports en matières organiques

Ensuite, vous pourrez compléter avec du compost, des matières organiques et végétales et finir par un paillage afin de garder tout ceci au chaud tout en laissant passer l’air pour ne pas étouffer la terre, ce qui pourrait faire apparaître de mauvais champignons.

Votre terre sera prête pour un bon gros dodo réparateur cet hiver.

Ne jamais "retourner" la terre ! Aérez avec une grelinette

Il ne faut pas "retourner" la terre, mais "l’aérer". Là encore, que des avantages. Vous aérerez la terre avec une "grelinette", ce qui vous évitera le mal de dos et elle entre plus facilement dans la terre qu’une "bêche" ou une "triandine". Certains diront "nos parents et grands-parents le font depuis la nuit des temps... et on cultive toujours" mais justement, c’est parce qu’ils le font depuis la nuit des temps de cette façon que les terres sont mortes et qu’ils sont obligés d’utiliser des pesticides, insecticides, engrais chimiques, etc... pour qu’elle puisse produire encore, mais de façon artificielle. A chaque fois que vous retournez votre terre, vous tuez les micro-organisme qui constituent toute la vie de cette terre, car chacun a sa place. Si vous déplacez ceux qui vivent au fond, ils mourront à l’air libre car ce n’est pas leur place, et vice versa, ceux du dessus mourront asphyxiés ou par manque de lumière.

Vidéo comment utiliser une grelinette

Si vous ne connaissez pas la grelinette et que vous ne savez pas l’utiliser, vous verrez, c’est très facile. Si la terre est dure, c’est plus dur la première fois, mais après la terre sera aérée une bonne fois pour toute et ça restera tout de même moins difficile qu’avec une bêche qui n’entrera pas du tout dans la terre trop dure. Ma terre était dure comme de la pierre, j’ai mis beaucoup de temps pour y arriver, mais je n’arrivais pas à entrer autre chose, j’ai tout essayé, même un ami qui a essayé un motoculteur, c’est le motoculteur qui a lâché et tant mieux, car je ne voulais pas retourner la terre ! C’est ma terre qui a gagné :-) Lol !

Nos grand-parents ont oublié le rôle de la nature, ont trop fait confiances aux industriels qui leurs vendaient des produits pour chaque maladie alors que la nature possède ses auxiliaires du jardin pour ces mêmes maladies mais en effet, ça ne rapporte pas d’argent. Vous ferez vous-même vos choix en adéquation avec votre conscience. Vous aimez la nature, vous la respectez, vous faites avec ou vous vous considérez comme supérieur, l’homme doit dompter la nature et surtout pas le contraire... ? A vous de voir :-) Moi c’est tout vu, je fais partie de la nature et je la respecte, et elle me le rend bien.

J’ai créé un éco-système dans mon jardin

Mon jardin est un éco système qui évolue chaque jour car je respecte chaque bestiole, je cherche d’abord à comprendre son rôle avant de détruire par peur de ce que je ne connais pas. D’ailleurs je ne détruis aucune bestiole, je ne peux pas et finalement, c’est à chaque fois une bonne surprise. Plus je laisse faire la nature, plus les bons éléments, bestioles, animaux y viennent... ce n’est pas du hasard ni de la chance, c’est que la nature est bien faite tout simplement. Il y a des limaces, oui, mais elles n’ont jamais mangé une seule feuille de salade sans doute parce que les hérissons se sentent bien dans mon jardin et s’en occupent. Tout comme les mésanges. A chaque problème son auxiliaire. Par pitié, renseignez-vous avant de tuer. Même les pièges à bière sont mauvais pour les hérissons. OK ils noient les limaces, mais les hérissons aussi, car ils aiment la bière, ils la boivent comme de l’eau, ce qui fait qu’ils sont saouls... et comme ils sont saouls, ils ne se défendent plus, se mettent juste en boule et se font attraper par les prédateurs puisqu’ils sont sans défense, ne réagissent plus.

Attention, n’achetez pas de hérisson, ne le récupérez pas non plus sur la route ou ailleurs, il pourrait être en train de chercher de la nourriture pour ses petits qui mourraient sans ses parents. Il faut les laisser venir chez vous et pour cela, il leur faut des endroits pour pouvoir rester comme des tas de bois, de la paille, des haies où ils puissent se cacher et faire leur nid. Et attention lorsque vous tondez, coupez vos haies, etc... une grande partie des hérissons meurent également ainsi tondus vifs ou embrochés par les fourches dans le compost.

Stop aux produits anti-limace !

Bien sur, inutile de vous dire que les produits anti-limaces font également des ravages monstrueux sur les hérissons qui mangent les limaces... c’est d’ailleurs la première cause de mortalité des hérissons, alors qu’ils sont protégés. Il y a quand-même là un problème entre la loi qui interdit de tuer les hérissons et les industriels qui vendent des produits qui les tuent indirectement mais qui les tuent quand-même... Ces produits anti-limaces tuent également les merles et autres oiseaux et rongeurs qui prennent ces granulés pour de la nourriture. Les merles sont également protégés, alors nous devrions plutôt porter plainte contre la commercialisation de ces granulés plutôt que de les acheter. C’est à boycotter absolument !

Alors essayez vous aussi, si ce n’est pas déjà le cas, de comprendre et de faire cohabiter toutes ces bestioles, des petites aux plus grandes ensemble et de créer votre éco système.

Créer une mare permet également d’apporter beaucoup de vie dans votre jardin.

J’ai même réussi à faire cohabiter mes chats avec les oiseaux, les hérissons, il faut juste réfléchir un peu et tout est possible, chacun trouve sa place.

Autres articles à lire

  • Tout sur le cadre jardinière

    Le cadre jardinière permet d’apporter une touche de verdure à un intérieur design. Pour marier une ambiance tendance à une ambiance zen, rien de tel que cet élément de décoration naturelle. Sobre, quoique très esthétique, le cadre jardinière offre le plaisir de jardiner dans la maison.

  • Comment aménager une aire de jeux dans le jardin ?

    Les jeux jouent un rôle important dans le développement physique et intellectuel des enfants. Afin de les aider à s’épanouir et aimer la nature, il est judicieux d’aménager une aire de jeux dans le jardin.

  • Tout sur le designer paysagiste Patrick Bossa

    Patrick Bossa est un designer paysagiste expérimenté, l’aménagement extérieur n’a plus aucun secret pour lui, faites connaissance avec Patrick Bossa.

  • Un jardin de rocaille

    En vous inspirant des collines et montagnes environnantes, passez à l’élaboration de votre jardin de rocaille ou jardin alpin. Quoique sa réalisation nécessite un travail méthodique et fastidieux, son résultat sera enchanteur et ne laissera sûrement pas vos voisins indifférents.

  • Fermob, les nouveaux modèles de meubles de jardin pour cet été

    Spécialiste dans le domaine du mobilier de jardin depuis plus de 20 ans, Fermob propose des modèles élaborés autour d’une seule matière : le métal. Reconnus dans le monde entier pour leur qualité, leur durabilité, mais surtout pour leur design, les produits Fermob allient élégance et confort. Voici quelques modèles de la nouvelle collection de cet été.

Haut de page