Créer une jardinière d’herbes aromatiques : nos conseils

Profitez du beau temps pour embaumer votre jardin ou votre balcon avec des touches de verdure et de saveurs ! Découvrez nos conseils pour créer votre jardinière d’herbes aromatiques tout en profitant pleinement de leurs goûts au gré de vos envies et de vos besoins.

Quelles variétés d’herbes aromatiques choisir ?

Pour créer une jardinière d’herbes aromatiques, vous avez l’embarras du choix parmi une grande variété de plantes regroupées sous trois familles botaniques : les alliacées (ail, oignon, ciboulette, échalote), les apiacées (angélique, carvi, cerfeuil, fenouil, persil) et les lamiacées (marjolaine, mélisse, menthe, origan, sarriette, sauge et thym). Veillez juste à éviter les plantes trop envahissantes, comme les menthes qui devraient être plantées dans un pot individuel. Préférez les plantes à grandes ou petites feuilles qui ont des saveurs variées et celles aux feuilles pourpres ou panachées telles que le basilic et la sauge.

Quant aux thyms, ils proposent une infinité de formes, alors si vous choisissez cette variété, optez pour des thyms formant un coussin dense comme le Silver Posie, ou au panaché d’argent tel que le Doone Valley, ou encore à petites feuilles dorées à l’instar de l’Herbo-barona. Enfin, évitez la sauge officinale ou la mélisse, trop à l’étroit dans une jardinière. Préférez plutôt le persil ou la sarriette.

Quel contenant prendre ?

Vous pouvez prendre tous les types de contenants à condition qu’ils offrent au moins 20 cm de profondeur pour les petites plantes comme le basilic, la ciboulette, la menthe de Corse, l’origan, le persil plat et frisé, la pimprenelle, la sarriette et le thym ; et 30 cm pour les plantes qui poussent abondamment, tels que l’aneth, le cerfeuil, la coriandre, l’estragon, la lavande, la menthe, le piment et la sauge. Un bac de 50 cm est même indispensable pour permettre au laurier-sauce ou au romarin de croître pendant plusieurs années, car ils forment de généreux buissons.

Par ailleurs, notez bien que l’excès d’humidité doit être le plus possible écarté. C’est pourquoi vous devez miser sur la terre cuite qui, grâce à ses micropores, permet une meilleure évaporation d’eau que le plastique. En plus, vous devez percer plusieurs trous pour que votre contenant optimise le drainage de l’eau d’arrosage. Enfin, sachez qu’une bonne exposition demeure la clé pour réussir une jardinière d’herbes bien épanouies. Comptez donc sur votre meilleur allié : le soleil !

Jardinières d’herbes aromatiques : où et comment les placer ?

Vos jardinières de plantes aromatiques trouveront leur place au jardin ou sur le balcon et peuvent même être installées dans de plus petits espaces. Pour obtenir un bel effet visuel, regroupez vos jardinières dans un coin précis du jardin ou du balcon. Disposez-les en escalier ou rassemblez-les dans des grands bacs design pour un rendu esthétique. Enfin, placez vos plantes selon leurs besoins, à la mi-ombre ou au soleil.

Choix des plantes : quelles sont les bonnes associations et celles à éviter ?

Les plantes aromatiques sont toutes différentes. Il faut savoir que le basilic et le persil, à titre d’exemple, ne se cultivent pas comme le thym, le laurier ou le romarin. Ainsi, ne les plantez pas dans la même jardinière, car ils nécessitent respectivement un entretien et un sol spécifique. Prenez en compte leur rusticité pour connaître quelle exposition et quel arrosage offrir à chacun. Le basilic doit être mis dans une terre classique type terreau universel, fraîche et humide et demande une exposition mi-ombre et des apports réguliers en engrais. Par contre, le thym préfère un substrat drainant type sable et pouzzolane plutôt sec et requiert une exposition en plein soleil avec pratiquement aucun amendement. Pour les bonnes associations, vous pouvez mettre ensemble le persil, la ciboulette et l’oseille. Quant au thym qui est une plante plus sèche, il s’accorde mieux avec le romarin ou un petit pied de laurier.

Autres articles à lire

  • Que faire au jardin au mois de septembre ?

    Le mois d’août touche bientôt à sa fin, celui de septembre pointe le bout de son nez. Côté jardin, ce n’est pas un mois de tout repos et le proverbe disant « En septembre, le fainéant peut aller se pendre » illustre parfaitement la situation. Petit aperçu de ce que vous pourrez entreprendre.

  • Un jardin illuminé par des mobiliers design LED

    Faites de votre jardin un lieu de repos au design authentique avec les mobiliers LED. Ces derniers habillent votre extérieur de manière chic et élégante.

  • Astuces à connaître pour concevoir un petit potager

    Rien ne vaut le plaisir de récolter les légumes de son propre potager. Voici donc quelques pistes à connaître pour vous aider à créer un petit potager gourmand !

  • Une déco chic avec le polyéthylène chez Serralunga

    Le polyéthylène prend un look moderne et chic chez la marque italienne Serralunga. Avec sa jardinière Lluna et sa réinterprétation du Chesterfield anglais, elle montre que le plastique bien travaillé présente des meubles design hors pair.

  • Les pas japonais, une touche secrète à votre jardin

    Les pas japonais apportent une touche secrète à votre jardin. Unis, à motifs, en bois, en fonte ou en pierre, les pas japonais éclairent votre jardin.

Haut de page