Créer son jardin tropical

Un jardin tropical, ce n’est pas impossible ! Même loin des tropiques, certaines plantes tropicales et exotiques peuvent pousser dans l’hémisphère nord, arrivent à vivre dans le froid ou même survivre au gel. Paysage de vacances garanti, osez le jardin tropical en suivant les quelques recommandations qui suivent.

La rusticité du jardin tropical

Comme dans tout aménagement d’un jardin, il existe des étapes à suivre et des plans à dresser. Pour un jardin tropical, la première chose à faire est de vérifier la zone de rusticité de votre région en fonction du climat. Ce serait dommage de planter des plantes inadéquates et de les voir mourir avant mêmes qu’elles ne fleurissent ! Il faut savoir qu’à partir de la zone 3, il est possible de planter des espèces tropicales. Plus la zone de rusticité est élevée, plus le choix des plantes est varié.

En France, la zone de rusticité va de 5 à 10. Bien entendu, la zone 10 permettra une très grande diversité de plantation. Il existe quatre principaux types de climats en France : montagnards, continentaux dans le centre jusqu’au nord-est, océaniques tout le long de la côte ouest, depuis le nord (Calais) jusqu’au sud (Biarritz), et méditerranéen (tout le bassin méditerranéen). Respectivement, ce sont les zones 5 à 7, 7et 8 et 7 à 10. Grâce à cela, vous pouvez choisir les plantes conformes à la rusticité de votre région.

Jardin tropical : quelques plantes au choix

Les palmiers sont sans nul doute les plantes les plus prisées. Le butia capitata donne des fruits, lesquels sont à l’origine du vin de palme. Il résiste au froid si le sol est sec. Parmi ceux qui résistent au gel, on retrouve le sabal minor. Originaire du sud-est des Etats-Unis, cette plante supporte aussi bien la sécheresse que l’humidité, bien qu’il est préférable que le sol soit drainé. Préférez un endroit mi-ombragé et à l’abri du vent pour la plantation.

Pour les plantes à fleurs, l’echinocereus reichenbachii est un petit cactus à fleurs roses parfumées qui vient du désert de Chihuahua. Il se plante sur un sol très drainant, ses racines pourrissant très vite, et en plein soleil. En hiver, rentrez-le à l’intérieur de la maison et diminuez l’arrosage. Le yucca rostrata, quant à lui, donne des fleurs blanches au sommet de la tige. Cette plante résiste à la sécheresse. En hiver, tant que le temps est sec, il peut rester à l’extérieur.

Autres articles à lire

  • Conseils pour économiser l’eau en faisant du jardinage

    Le jardinage est une activité qui engendre des dépenses importantes en eau. En appliquant nos précieux conseils, il est cependant possible de faire des économies d’eau dans le jardin et limiter ainsi le montant de la facture.

  • Une pause à l’ombre des voiles

    Toile de coton, moustiquaire, ciel de lit ... Voilà bien des façons de passer tout l’après-midi à l’extérieur, sans avoir à appréhender les coups de soleil.

  • Comment créer un jardin japonais ?

    Havre de paix, espace de détente ou lieu de méditation, un jardin japonais se construit suivant des règles précises visant à l’équilibre des éléments fondamentaux qui le constituent. Comment concevoir un tel jardin ? Suivez le guide !

  • Un peu de gaieté : optez pour une prairie fleurie

    Simple d’entretien et très colorée la prairie fleurie vient embellir nos jardins. Découvrez les particularités de ce jardin haut en couleur.

  • Créer un étang artificiel dans son jardin.

    Donnez une autre dimension à votre jardin en créant un étang artificiel dans lequel plantes et animaux aquatiques vous émerveilleront. Voici quelques indications utiles pour réaliser un étang artificiel, et plus particulièrement un étang d’agrément.

Haut de page