Un jacuzzi chez soi

Si on les retrouve généralement dans les centres de remise en forme et de thalassothérapie, les jacuzzis favorisent la circulation sanguine, dénouent les muscles et chassent toute nervosité amassée au cours de la journée grâce à un principe de fonctionnement simple. Alors, pourquoi ne pas s’offrir ce plaisir à domicile ?

Installer un jacuzzi chez soi

Vous devez tout d’abord savoir que, pour la construction de votre jacuzzi, vous devrez investir entre 300 et 15 000 euros. La somme variera donc en fonction du type de jacuzzi que vous aimerez avoir : large, encastré, avec un éclairage aquatique ou encore différents gadgets électroniques intégrés …. Vous devrez aussi prévoir une quantité d’eau considérable et une source électrique. L’agencement de votre bain à remous doit suivre quelques étapes. Ainsi, il vous faudra définir le nombre de places (2 à 10), estimer la somme d’argent que vous êtes prêt à débourser pour l’installation de votre jacuzzi, décider du type de jacuzzi et enfin, vous préparer à son entretien quotidien.

Il existe deux types de jacuzzi : le jacuzzi de relaxation d’une part, et thérapeutique d’autre part. Le second est plus complexe. Que vous ayez choisi le premier ou le deuxième, une surface plane, proche d’une source d’électricité et d’une arrivée d’eau est nécessaire pour une installation en intérieur. Assurez-vous que la taille de la bassine corresponde à celle de la pièce, et surtout qu’aucune porte ne gêne les déplacements autour du jacuzzi. Les matériaux de construction de votre bain à remous doivent impérativement bien choisis pour prolonger sa durée de vie. Aussi, n’hésitez pas à miser sur la qualité même s’il faut y mettre le prix.

L’entretien de votre bain à remous

Un entretien fréquent de votre jacuzzi est important si vous voulez vraiment en profiter. L’eau de la bassine sera traitée avec du chlore, du brome ou de l’oxygène actif. Leur niveau devra être contrôlé chaque jour ainsi que celui du pH devant se situer entre 7 et 7,6 afin d’éviter les dépôts de filtre. L’eau devra être changée tous les 75 jours. En vue d’empêcher la rouille ou l’écaillement, pensez à contrôler le réchauffeur thermique tous les ans.

Sachez qu’utiliser une couverture thermique à la place du réchauffeur ne permet pas seulement de faire des économies, mais aussi de sécuriser votre bain à remous et prévenir l’envahissement des feuilles ou des insectes. Le système de filtration sera nettoyé chaque semaine. Pour finir, utilisez de l’anti-mousse pour diminuer la mousse apparaissant en surface due au jet. Et si vous avez choisi de construire un jacuzzi en bois, garder la coque de la cuve intacte avec une lasure.

Autres articles à lire

Haut de page