L’ikebana, splendide art floral japonais

Pour leur agréable présence parfumée et colorée, les fleurs donnent vie à votre intérieur et y apportent une touche de chaleur. Découvrez l’ikebana, splendide art floral japonais.

Art floral : les principes de l’ikebana

Vieux comme le monde, l’ikebana est un art ancestral consacré à l’agencement des végétaux. Le terme vient de « ikeru » qui signifie « faire vivre » et de bana, « fleur ». Littéralement, ce mot pourrait être traduit par « faire vivre les fleurs » ou plutôt « raviver les fleurs ». Originaire de Chine et de Corée, l’ikebana a vu le jour au VIe siècle lorsque la pratique des offrandes de fleurs au Bouddha ainsi que les règles d’arrangement floral ont été transmises dans la culture japonaise. Son principe est simple, il repose sur une volonté de faire vivre les fleurs puis de se ressourcer à partir d’elles. Comme tout art oriental, l’ikebana, outre sa destination décorative, a une fonction d’évocation poétique de la beauté naturelle. En ce sens, cet art floral va au-delà de sa fonction première, il s’agit réellement de marier les fleurs entre elles dans le respect et la connaissance de la nature.

En effet, contrairement aux Occidentaux où la beauté, la quantité et la couleur du résultat final priment, les Japonais, eux, accordent une tout autre importance aux arrangements floraux. En effet, la forme décorative de l’ensemble des éléments constitue la composition florale à savoir les branches, les fleurs, les graines, les herbes, les tiges et même le vase. Pour les Japonais, l’ensemble crée une certaine harmonie de construction linéaire, de rythme et de couleurs. En réalité, l’arrangement floral est construit en fonction du respect des trois piliers qui sont la symétrie, l’espace et la profondeur et axé sur trois points fondamentaux définis par le ciel, la terre et l’humanité.

Ikebana : les étapes de réalisation d’un bouquet japonais

Pour le réaliser, équipez-vous de quelques accessoires de base, à savoir un vase, un sécateur, un pique-fleur et un bol rempli d’eau. Il est essentiel que les fleurs aient l’air vigoureux. Aussi, pour qu’elles gardent leur fraîcheur le plus longtemps possible, une technique existe. Connue sous le nom du mizugiri, très simple, elle consiste à couper les tiges dans l’eau, pour ensuite ôter les feuilles inutiles avant de placer le bouquet de fleurs dans un vase. Un arrangement d’ikebana se compose en général de branches de 50 à 60 cm de longueur, de 3 à 5 variétés de fleurs, ainsi que de feuilles larges du type fougère, d’arums sauvages ou de lierre. Les branches épineuses quant à elles sont à éviter.

Le moribana, qui est une branche de l’ikebana, demande un vase peu profond pour réaliser votre arrangement floral. Commencez par y placer un support à pointes ou kenzan en japonais, dans lequel vous fixerez les tiges. Pour qu’elles puissent s’y implanter facilement, les tiges épaisses sont sectionnées en diagonale puis à la verticale. Ensuite, inclinez la tige à votre convenance. Des iris bleus associés avec quelques strelitzias forment par exemple une magnifique composition florale. Selon la symbolique japonaise, une fleur bien ouverte suggère l’épanouissement, tandis qu’une fleur en bouton représente l’avenir. La féminité, quant à elle, s’exprime par une fleur de pêcher, enfin, la prospérité, par le bambou, car il a la particularité de se renouveler très rapidement.

Autres articles à lire

Haut de page