Gazon naturel ou gazon synthétique : que choisir ?

Du gazon dans le jardin ? Mais comment choisir entre le gazon naturel et le gazon artificiel ? L’un comme l’autre, ils présentent leurs avantages et leurs inconvénients. Il ne tient qu’à chacun de choisir le type de gazon qui lui convient. Petit comparatif pour vous aider à vous décider.

Le gazon naturel, la solution naturelle

Une pelouse de gazon naturel est naturellement plus jolie et plus écologique. Qu’il s’agisse d’un grand ou d’un petit jardin, le gazon naturel va contribuer à retenir le CO2 pour la photosynthèse. L’oxygénation des alentours s’en retrouvera toujours mieux. D’autre part, la pelouse naturelle protège la terre de l’érosion due à l’eau et au vent, notamment sur les terrains plus ou moins pentus. En effet, le système racinaire du gazon est très dense, retient le sol et en améliore la qualité. En ville, le gazon retiendra également la poussière et absorbera les gaz polluants.

Toutefois, le gazon naturel nécessite un peu de temps pour qu’il prenne bien. Il lui faut un bon entretien pour qu’il puisse garder toutes ses propriétés : il ne faut pas oublier de l’arroser et de le tondre régulièrement. D’autre part, il faut aussi penser à le « déparasiter » pour déloger les petites bêtes qui vont certainement y élire domicile.

Le gazon artificiel, la solution rapide

Pour les petits jardins particuliers, le gazon artificiel est une solution rapide pour avoir un petit espace vert chez soi. Facile et rapide à installer, une pelouse artificielle est facile à entretenir. Elle est aussi esthétique qu’une pelouse naturelle. Pour les jeunes enfants qui aiment se rouler par terre, le gazon artificiel présente moins de risques d’allergies que le gazon naturel. Avec ses fibres plus molles, plus élastiques et moins glissantes, il limite les risques d’accident de dérapage et de blessure sur l’herbe.

Le plus gros inconvénient du gazon artificiel est son prix. Et il est faux de penser qu’on ne doit pas arroser le gazon artificiel. Il faut en effet penser à l’arroser pendant les périodes de grosses chaleurs pour éviter de s’y brûler. D’autre part, une pelouse artificielle dure moins longtemps qu’une pelouse naturelle.

Autres articles à lire

Haut de page