Pierre Vogel - Artiste peintre

Pierre Vogel a créé le < Pavillon de la Tulette > pour inviter des artistes contemporains qu’il estime.On pourra y voir des expositions de céramistes, de graphistes, de photographes, de graveurs, de sculpteurs et bien sûr de peintres.

Site Internet : http://www.pierrevogel.com

Mes plus grandes passions sont la peinture et le karaté, et je ne saurais
concevoir l’une sans l’autre.

Ces deux arts - car le karaté est un art au même titre que la peinture, la
danse ou la musique - semblent, à première vue, parfaitement opposés
l’un à l’autre. Ne dit-on pas que la peinture est "cosa mentale" tandis que l’art martial exige avant tout une grande discipline corporelle. Pour moi, pourtant, le contraire est tout aussi vrai : le karaté, sans un esprit à la fois clair et inventif, se réduit à une suite de mouvements violents, dépourvus de sens ; et la peinture, sans l’intelligence de la main, sans une sorte de maîtrise somme toute physique, n’est que prétention pompeuse, tout aussi ennuyeuse.

C’est pourquoi je crois que ces deux arts sont parfaitement complémentaires. Le peintre est seul face à sa toile ou sa feuille, et souvent ses idées s’enchêvetrent d’une façon inextricable, alors la pratique du karaté en compagnie des camarades ou des élèves permet de retrouver la fluidité et la concentration de l’esprit, et par conséquent de la main, sans laquelle aucun art n’est possible.

Le dessinateur tente de trouver le trait à la fois le plus expressif et le
plus dépouillé, le karatéka cherche le mouvement le plus efficace et le plus fluide : dans les deux cas, il s’agit de capter une sensation fugitive, mais bien réelle : une sorte de bonheur qui ne se réalise que par l’action.

Autres articles à lire

Haut de page