Fabriquer soi-même sa table de chevet : optez pour une technique simple et facile à exécuter

La table de chevet dans une chambre est à la fois esthétique puisqu’elle contribue à la décoration de la pièce et à la fois pratique pour poser une source de lumière, un livre, une paire de lunettes ou un téléphone. Si vous êtes un passionné du bricolage, pensez à fabriquer vous-même votre table de chevet.

Fabriquer soi-même sa table de chevet : choix des outils et des matériaux

Si vous décidez de faire valoir vos talents de bricoleur en créant votre table de chevet plusieurs éléments sont à prendre en compte pour un résultat parfait digne des grands ébénistes. Si vous avez peur de vous lancer et que vous craigniez que le résultat final ne soit pas à la hauteur, suivez ces quelques conseils. Pour la réalisation de votre table de chevet, trois choses sont à soigner : le choix des matériaux, le choix des outils et le bricolage proprement dit.

Pour les matériaux, choisissez des bois de qualité à l’instar du chêne, déjà découpés en planches. Veillez à ce que les bois soient secs afin qu’il n’y ait pas d’écartements visibles une fois le meuble achevé. Choisissez également des outils simples de menuisier à savoir une scie, une équerre métallique, une règle graduée, un rabot, un marteau, des tenailles, des clous. Vous pouvez également utiliser une colle à bois et des outils de serrage et de perçage.

Fabriquer soi-même sa table de chevet : les étapes de la technique

Au premier abord, faites un dessin approximatif du type de table de nuit que vous désirez. Une fois le dessin établi, mesurez ensuite les bois en vue de l’assemblage. Attention, la hauteur de la table de nuit ne doit pas excéder la hauteur que le bras peut atteindre une fois allongé sur le lit. Après la mesure, procédez au découpage. Utilisez de temps à autre le rabot s’il y a des reliefs trop gênants.

Quand les bois sont découpés, il faut les assembler. Vous pouvez utiliser un outil de serrage et une colle. Les clous sont facultatifs, si votre assemblage bois est résistant, vous pouvez vous en passer. Si au contraire vous devez les utiliser, faites en sorte de ne pas en placer à la surface de la table par souci d’esthétisme.

Après l’assemblage, soignez la finition. Utilisez le rabot afin de lisser la surface de votre meuble et terminez au papier de verre fin, toujours dans le sens des fibres du bois c’est important.

Quand vous êtes satisfait, passez enfin à la peinture ou au vernis si vous préférez l’aspect naturel du bois. Le choix de la couleur sera fonction de la couleur des murs et meubles de la chambre à coucher.

Autres articles à lire

  • Le succès du papier en décoration

    Le papier fait sa révolution en décoration et vient habiller notre intérieur avec charme. Zoom sur ce matériau ingénieux qui, tout en préservant l’environnement, a réussi à inspirer les designers.

  • Les plantes vertes dépolluantes pour rendre l’air plus sain

    Croyez-le ou non, la pollution de l’air à l’intérieur de la maison peut être aussi dangereuse qu’à l’extérieur. Les coupables ? Des produits d’entretien ou de simples matériaux de construction. Les plantes vertes dépolluantes sont une solution au problème.

  • Fabriquez des cadres photos en feutrine !

    Fabriquer un cadre photo en feutrine est à la fois ludique et facile. Vous pouvez même le faire avec vos enfants.

    Copyright © Banana Republic - Fotolia.com

  • Vases décorés en mosaïque

    Pour que vos herbes aromatiques, plantes ornementales, ou fleurs séchées puissent s’épanouir en toute beauté, décorez les vases ou pots qui les contiennent. Choisissez le décor en mosaïque pour recouvrir la terre cuite ou la faïence.

  • Trois conseils pour réussir la décoration de son sapin de Noël

    La décoration du sapin demande un certain savoir-faire si l’on souhaite un résultat réussi. Suivez ces quelques conseils pour avoir un beau sapin et ainsi passer une fête inoubliable.

Haut de page