Comment entretenir sa piscine en automne ?

L’automne est une saison qui annonce une fréquence accrue d’entretien pour ceux qui disposent d’une piscine chez eux. En effet, avec les premières pluies, le vent et les baignades, l’eau de votre piscine aura grand besoin d’attention pour éviter qu’elle ne soit pas trop polluée.

Réduire le temps de traitement et de filtration

La piscine étant souvent moins fréquentée en automne, l’eau sera donc moins polluée. Son temps de traitement peut de ce fait être réduit en conséquence. Ainsi, si vous avez l’habitude de traiter l’eau de votre bassin toutes les semaines, il se fera désormais tous les 10 ou 15 jours. Veillez également à contrôler régulièrement le taux de stabilisant ainsi que le pH pour le rééquilibrer au besoin. Et en vue de la préparation de l’hivernage, maintenez un faible taux de désinfectant.

En ce qui concerne le temps de filtration, il faut savoir qu’en cette saison, la pollution se fait moindre. Ce qui permet entre autres de réduire le temps de filtration de l’eau. D’une manière générale, tant que la température ambiante est inférieure à 28 degrés, la durée quotidienne de filtration équivaut à la température divisée par 2. Ainsi, pour une température avoisinant 25 degrés, le temps de filtration sera de 25/2, soit 12 heures et demie par jour. Par contre, dès lors que la température dépasse les 28 degrés, l’eau doit être filtrée en permanence.

Nettoyer plus fréquemment

En automne, les feuilles qui tombent ont tendance à salir la piscine. Pour y remédier, nettoyez davantage votre piscine, surtout la surface de l’eau en prenant soin de la débarrasser quotidiennement des feuilles et de toutes impuretés flottantes.
Une autre manière de préserver l’eau de votre bassin est de recouvrir la surface d’un filet. Bien qu’elle ne soit pas très esthétique, cette solution constitue une approche tout aussi efficace.

Hiverner la piscine

L’hivernage consiste à préserver le bassin et ses équipements. Il faudra procéder à l’hivernage lorsque la température extérieure baisse à 12 degrés, température à laquelle germes, bactéries et autres micro-organismes sont incapables de se développer. Une chloration choc s’impose, précédée au préalable d’un nettoyage. Procédez ensuite au réajustement du pH avant d’installer vos accessoires d’hivernage et de verser votre produit d’hivernage dans l’eau.

Autres articles à lire

Haut de page