Eco-rénovation, quelles transformations effectuer ?

Eco-rénovation, les priorités

Le défaut des anciennes habitations se trouve principalement au niveau de leur grosse consommation d’énergie. L’enjeu de l’éco-rénovation consiste donc à les transformer afin d’obtenir une maison plus performante, et moins énergivore. Pour atteindre cet objectif, la priorité se trouve au niveau de l’isolation et de la ventilation. En terme d’économie, une réhabilitation de l’isolation offre un gain de 50% d’énergie. Associée à un bon système de ventilation, celle-ci se montrera plus rentable. Pour cela, l’idéal consiste à coupler votre isolation à une VMC double flux. Ce système intelligent vous procurera de la fraîcheur pendant l’été et de la chaleur en hiver.

Si rénover votre isolation et votre ventilation vous permet déjà de gagner en énergie, un assainissement de vos menuiseries vous apportera encore davantage de bénéfices. À part la toiture et les murs, les menuiseries, comme les fenêtres se trouvent parmi les grands responsables d’une déperdition au niveau thermique. Il est possible de résoudre ces pertes d’énergie facilement. En effet, la mise en place d’un double vitrage pour les fenêtres, ou le remplacement d’une porte défaillante peut s’avérer suffisant. Enfin, sachez qu’il est inutile de passer aux menuiseries si votre système d’isolation demeure une véritable passoire.

Eco-rénovation, la gestion de l’énergie

Mises à part les défaillances en matière d’isolation thermique, la mauvaise gestion se situe également à l’origine d’une perte énorme d’énergie dans une habitation. Pour résoudre ce problème, un changement de mentalité s’avère nécessaire. Pour cela, il faut laisser de côté les tendances dépensières pour adopter une attitude éco-responsable. Prenez ainsi, le soin de remplacer vos ampoules traditionnelles par des solutions à basse consommation. Malgré leur coût élevé à l’achat, cela s’avère un excellent investissement sur long terme. Selon les statistiques, le fait de choisir cette option permet d’économiser jusqu’à 70% d’énergie. Ce qui représente un certain avantage pour la planète et pour votre budget.

Bien gérer l’électricité ne semble pas suffisant, sans une réduction de la consommation d’eau. Beaucoup d’options sont possibles pour réaliser des économies à ce niveau. Si votre budget le permet, vous pouvez mettre en place un système de recyclage des eaux de pluies. Dans le cas contraire, installer des accessoires comme les mousseurs constituera toujours une excellente alternative. Par ailleurs, si vous voulez parfaire votre éco-rénovation, il ne vous reste plus qu’à revoir la performance de votre système de chauffage. Si l’achat d’un nouvel appareil représente un budget conséquent, quelques petites améliorations vous apporteront satisfaction.

Autres articles à lire

  • Fabriquer un circuit électrique encastré - fini les fils qui trainent partout !

    Même bien alignés, les fils électriques visibles dans chaque pièce de la maison nuisent en majeure partie à la beauté de nos murs d’intérieurs. Pour éviter un tel désagrément, il suffit de réaliser un circuit électrique encastré.

  • La climatisation réversible, de l’air en hiver comme en été

    La climatisation réversible est une promesse de chaleur en hiver et d’air frais en été. Pour quel modèle opter et comment l’entretenir ?

  • L’outillage de l’apprenti plombier

    Les problèmes liés à la plomberie sont parmi les plus courants dans la maison. Pour devenir apprenti plombier, il est important d’avoir et de maîtriser l’outillage nécessaire. Guide pratique.

  • Les portes coulissantes, décoratives et économiques

    Les portes coulissantes, outre le style irrésistiblement design qu’elle confère à un appartement, avantage de rendre l’espace à vivre plus vaste. Elles facilitent également la circulation dans la maison. Que ce soit la porte escamotable ou la porte en applique, les portes coulissantes sont incontournables dans une construction ou dans une extension.

  • Entretien de la cheminée : le ramonage

    Le ramonage de la cheminée est une opération obligatoire imposée par la loi. Il s’agit surtout d’une condition de sécurité à remplir, dont la réalisation doit se faire deux fois par an.

Haut de page