Comment faire participer un enfant à la décoration de sa chambre ?

La chambre d’enfant est un espace dédié au repos et aux jeux. Plus tard, quand l’enfant grandit, c’est un endroit pour se réfugier et étudier. C’est dire l’importance de la décoration de cette pièce où la participation de l’enfant s’avère essentielle.

Copyright © Diana Valujeva - Fotolia.com

L’impliquer dès son plus jeune âge

Dès que l’enfant a 3 ans, il est important de le faire participer dans la décoration de sa chambre. Il pourra choisir avec ses parents quelques éléments qui vont composer sa chambre. Cela éveillera sa créativité et le réconfortera quand il s’y retrouvera seul. À la préadolescence, l’enfant veut marquer son indépendance. Il entend ainsi affirmer sa personnalité dans la décoration de sa chambre. Il est important de tenir compte de ses centres d’intérêts ainsi que ses objections au risque de créer un conflit familial. De plus, il sera plus enclin à y mettre de l’ordre. À partir de l’adolescence, il s’occupera lui-même la décoration et l’aménagement de son refuge, sous réserve des impératifs de sécurité.

Comment le faire participer ?

Avant sa sixième année, la chambre de l’enfant lui servira essentiellement d’espace de jeu et de lieu de repos. Il pourra choisir quelques éléments de sa chambre, comme son couvre-lit. On peut également mettre dans un cadre photo personnalisé ses dessins. Un mur personnalisé ou en ardoise sera aussi pour lui un espace où il libèrera sa créativité.

Entre 7 et 10 ans, l’enfant est très attaché à ses héros et personnages préférés. Si les filles sont plutôt fans de princesses ou de Hello Kitty, les garçons, eux, préfèrent les superhéros ainsi que les voitures. Cela dit, d’autres thèmes neutres peuvent servir de décoration, comme la mer, les animaux ou la nature.

Il convient de composer avec l’enfant l’aménagement de sa chambre, dont le choix des meubles et leurs couleurs, les objets de décoration comme les cadres photos customisés, la lampe de chevet, les tableaux et stickers, etc. L’enfant aura ainsi conscience que ses parents s’intéressent aussi à ses goûts.

À partir de l’adolescence, il choisira lui-même autant le mobilier que les objets de décoration ainsi que la couleur et la disposition de sa chambre, mais cela dans la limite de l’aspect pratique et esthétique.

Les limites de sa participation

S’il est important que l’enfant participe à la décoration de sa chambre, il faut aussi savoir que cette implication connaît des limites. Des couleurs de la chambre au choix du mobilier, vous aurez toujours votre mot à dire en tant que parent.

Autres articles à lire

Haut de page