Les pas japonais, une touche secrète à votre jardin

Les pas japonais apportent une touche secrète à votre jardin. Unis, à motifs, en bois, en fonte ou en pierre, les pas japonais éclairent votre jardin.

Les pas japonais : le choix des matériaux

De formes irrégulières, les pas japonais offrent un petit passage discret et poétique au jardin. Ils permettent également de circuler à l’extérieur sans abîmer le gazon ou la pelouse. Avant de commencer à réaliser ces petites dalles, il faut bien choisir le matériau. En général, ces dalles sont réalisées en ardoise, en pierre ou en rondin de bois. Ce mélange de matériau offre un magnifique rendu esthétique, très harmonieux. Mais, ces matériaux présentent des inconvénients : l’ardoise est très friable, le bois vieillit et la pierre est glissante surtout en temps de pluie. Des solutions ont été apportées en créant des imitations légères, incassables et antidérapantes. Les fabricants proposent des dalles en pierres reconstituées, du béton moulé prêt à poser ou des pavés autobloquants. Ces imitations sont disponibles sous plusieurs dimensions, formes et teintes et s’adaptent à tous les types de pas japonais. Certains commerçants notamment les jardineries proposent des dalles en kit.

Les pas japonais : les règles de base

Avant la pose, il est indispensable de définir la longueur et la disposition du chemin. Vous avez le choix entre une ligne droite ou courbe qui pourra contourner le jardin. Ensuite, vous devez déterminer le nombre de dalles. Ces dernières doivent être légèrement décalées pour que chaque pied soit posé sur les dalles et non sur la pelouse. Elles doivent être disposées de sorte que la marche soit naturelle et corresponde à des enjambées normales. Dans ce cas, il faut bien le « bon pas » : en mesurant à partir du centre des dalles, vous comptez environ entre 55 et 65 cm correspondant à un pas moyen d’individu en promenade. Les dalles devront être assez grandes et épaisses pour assurer une meilleure pose de pieds et pour que tout le pied se pose dessus soit 30 cm de longueur. Pour le choix des motifs, vous pouvez créer des passages en forme d’animaux, des ronds ou des dalles en bois façon passerelle pour être plus original.

Les pas japonais : la réalisation

Pour la pose des pas japonais, il faut se munir des dalles choisies, de sable, d’une bêche ou d’une truelle. Avant l’implantation, vous marquez le contour de chaque dalle à la truelle. Si la terre est suffisamment meuble, vous pouvez appuyer dessus pour marquer une empreinte. Si vous avez déjà implanté du gazon, vous utilisez la pelle-bêche afin de délimiter le contour de chaque dalle. La pose des pas japonais est simple. Le marquage fait au préalable vous servira de référence. Vous décaissez le sol en place : la hauteur est égale à l’épaisseur de la dalle et vous rajoutez 1 cm de sable pour 1 cm de gazon. Vous disposez ce sable au fond du trou et vous positionnez la dalle en réglant le niveau par rapport au sol. Ce sable permet d’assurer la stabilité des pas japonais dans le cas où votre sol est caillouteux. Pour vous assurer de l’alignement de la surface de la dalle avec celui du sol, vous vous reculez légèrement. Enfin, pour caler chaque dalle, n’hésitez pas à frapper légèrement avec un marteau.

Autres articles à lire

  • Décoration jardin : comment fabriquer et poser des bordures

    Pour avoir un beau jardin, délimitez les espaces avec des bordures. Qu’elles soient en bois, en fleurs, en briques, en béton ou encore en bambous, les bordures sont très faciles à poser et se déclinent en différentes dimensions pour s’adapter à toutes les formes et à toutes les utilisations.

  • L’entretien du jardin en juin

    Juin arrive, les beaux jours et les superbes floraisons pointent le bout de leur nez. Pour les passionnés de jardinage, c’est le moment idéal pour parfaire leur espace vert. Pour cela, voici quelques conseils.

  • Idées pour paysager son jardin

    Le jardin est le lieu de prédilection pour les soirées ou les pauses déjeuners pour les beaux jours. Si vous voulez aménager votre jardin et en faire un espace convivial pour cet été, voici quelques idées qui pourront vous aider.

  • Installer une serre dans son jardin : suivez le guide !

    L’installation d’une serre n’est pas compliquée en soi, mais quelques règles sont à respecter pour qu’elle remplisse bien ses fonctions. Suivez le guide pour en savoir plus.

  • Faire son compost soi-même pour son potager

    Tout inconditionnel de jardinage naturel le sait : le compost est un élément incontournable qui, en plus d’améliorer la fertilité du sol, contribue également à un meilleur développement des cultures. Il faut savoir que l’élaboration du compost n’est pas du tout difficile si vous souhaitez prendre soin de votre potager vous-même. Suivez le guide !

Haut de page