Comment créer un jardin japonais ?

Havre de paix, espace de détente ou lieu de méditation, un jardin japonais se construit suivant des règles précises visant à l’équilibre des éléments fondamentaux qui le constituent. Comment concevoir un tel jardin ? Suivez le guide !

Les principaux éléments d’un jardin japonais

S’il existe différents types de jardin japonais, dont le plus connu est le jardin zen, ces derniers s’organisent essentiellement autour de 3 éléments principaux : les pierres, l’eau et les végétaux. Le jardin japonais est pensé comme une réplique miniature de paysages naturels : les pierres représentent ainsi la montagne, l’eau les cours d’eau, tandis que les végétaux évoquent les arbres, tels que les pins poussant dans la montagne.

Selon le type de jardin souhaité, un de ces éléments peut ne pas y être introduit. Tel est le cas de l’eau qui est absent du jardin zen ou jardin sec, essentiellement constitué de pierres, de sable ou de graviers et de mousse. Autrement, chaque élément du jardin est placé et arrangé de manière à respecter l’harmonie du lieu, selon notamment les principes du Yin et du Yang. Du choix des végétaux à l’aménagement des pierres disposés par groupe et des points d’eau, petits étangs ou chutes d’eau, rien n’est alors laissé au hasard.

Quelques règles de base

Représentant une montagne, les pierres de différentes tailles d’un jardin japonais se disposent par groupe de 3 ou 5. Pour les pas japonais, des pierres plates seront utilisées. Les plantes seront, pour leur part, choisies en fonction de leur emplacement : en fond, en bordure ou au premier plan. Laurier, glycine ou pins taillés entoureront ainsi une fontaine et/ou seront placés en fond. Les fougères et bambous moyens ou nains feront par contre de belles bordures végétales.

Au premier plan, les mousses ou les plantes basses trouveront leur place, mais surtout pas d’herbes. Enfin, des iris du Japon, des fougères d’eau ou encore des hostas seront plantés autour des points d’eau. Vous pouvez ajouter des accessoires d’ornement, telles des lanternes japonaises ou des petites passerelles pour ceux qui disposent d’un jardin assez grand, pour donner une véritable âme japonaise à celui-ci. Il vous est également possible de placer quelques spots d’éclairage pour mettre en valeur la fontaine ou les plantes de fond. Mais attention, évitez de surcharger visuellement votre jardin japonais !

Autres articles à lire

  • Gazon naturel ou gazon synthétique : que choisir ?

    Du gazon dans le jardin ? Mais comment choisir entre le gazon naturel et le gazon artificiel ? L’un comme l’autre, ils présentent leurs avantages et leurs inconvénients. Il ne tient qu’à chacun de choisir le type de gazon qui lui convient. Petit comparatif pour vous aider à vous décider.

  • Le barbecue One Touch Pro Classic chez Jardiland

    L’été est le moment idéal pour organiser un bon repas de famille à l’extérieur. Pour cela, Jardiland, le spécialiste de la décoration et des accessoires du jardin vous présente un outil de travail multi-fonctions qui vous permettra de faire du barbecue comme un pro.

  • La taxe pour une cabane de jardin : ce qu’il faut savoir

    Aménager une cabane au fond de son jardin, c’est bien beau. Seulement, sachez qu’une taxe dite taxe d’aménagement a été mise en place pour ce type de construction. Nous avons mené les recherches pour vous faire découvrir tout ce qu’il faut savoir sur cette taxe applicable aux cabanes de jardin.

  • Les bons gestes pour tailler un bonsaï

    Malgré leur petite taille, les bonsaïs exigent un maximum d’entretien, d’attention et de connaissances. Ils doivent être taillés régulièrement pour garder leur esthétisme et leur qualité. Les feuilles et les racines de ces arbres nains doivent être taillées avec des outils spécifiques. Petit guide.

  • Jardinage : que planter en automne ?

    Si vous vous dites qu’il vaut mieux juste préparer votre jardin pour l’hiver étant donné qu’il ne peut rien y pousser avec la prochaine arrivée du froid, vous serez surpris ! Il y a des fleurs et des légumes qui peuvent pousser et même fleurir l’hiver, et d’autres qui vont profiter de l’hiver pour se préparer à fleurir dès le début du printemps. Alors, que planter en automne ?

Haut de page