Les secrets de la construction des Pyramides d’Egypte.

Les pyramides d’Egypte fascinent depuis toujours. Archéologues, architectes et égyptologues du monde entier s’intéressent à l’ingéniosité de leur construction. Beaucoup de questions restent sans réponses quant aux méthodes qui ont pu être appliquées. Voici quelques théories avancées au fil des années.

Les blocs de pierre auraient été hissés un par un selon Hérodote.

Les méthodes de construction des pyramides d’Égypte restent toujours un secret à percer. La taille des pyramides et des matières qui les composent ne se retrouve pas dans les techniques de constructions modernes. En sachant que chaque pyramide est composée de milliers de pierres taillées disposées parfaitement les unes sur les autres jusqu’au sommet de chaque édifice, et certains blocs de pierre pouvant peser jusqu’à 40 tonnes, il est difficilement imaginable que des mains humaines aient pu réaliser de tels chefs d’œuvre. Plusieurs théories ont été avancées, certains se basent sur des découvertes archéologiques et d’autres sur des études mathématiques et physiques.

La théorie d’Hérodote a servi de base pour tous les chercheurs. Selon cet historien grec qui a visité l’Egypte 450 ans avant J.-C., les blocs de pierre auraient été transportés depuis l’Arabie jusqu’au Nil, puis traînés jusque sur les lieux de construction. A l’aide de machines ingénieuses faites en bois, chaque bloc aurait été soulevé jusqu’à son emplacement définitif. Plusieurs machines se seraient relayées ainsi jusqu’au sommet de la pyramide. Pour arriver à un tel exploit, les Egyptiens ont dû résoudre divers problématiques, concernant surtout les moyens de transports, la taille des blocs, les systèmes de levier, la durée du chantier, le nombre d’ouvriers…

Probables ou pas, les théories abondent.

La taille des blocs de pierre, qui notons-le, n’ont pas tous les mêmes dimensions mais parfaitement joints les uns aux autres sans interstices, intrigue les chercheurs. En effet, à cette époque, le matériau le plus dur était le cuivre trop mou pour tailler des blocs de granite. Le système d’élévation de chaque pyramide tourmente également les spécialistes. Ludwig Borchardt et Jean-Philippe Lauer supposent que les ouvriers utilisaient une rampe en brique crue puis tiraient les blocs sur des traîneaux. D’autres chercheurs parlent aussi de rampe hélicoïdale, de rampes latérales, de rampe engagée… mais ces rampes devaient ensuite être déblayées, ce qui auraient été un travail titanesque de plus. Par ailleurs, selon Hérodote, 20 ans auraient suffit pour construire la pyramide de Khéops qui culmine à 146 mètres. Après quelques calculs, il aurait donc fallu 10.000 hommes tous les trois mois pour soulever 32 blocs de 2,5 tonnes à l’heure.

Si ces théories semblent toutes quelque part improbables, Joseph Davidovits avance de son côté une théorie plus plausible en s’appuyant sur des preuves archéologiques : les égyptiens auraient désagrégé du calcaire et l’auraient mélangé avec d’autres liants naturels, ils auraient ensuite réaggloméré le tout dans des moules pour former les blocs. Cette théorie résout les problématiques du transport et ceux de la taille. D’ailleurs, J. Davidovits a pu démontré en grandeur nature la faisabilité de cette technique. Des recherches récentes ont également prouvé que le rapport entre le taux de calcium, de silicium et de magnésium dans les blocs de pierre des pyramides ne se retrouve sur aucun type de roche naturelle.

Autres articles à lire

  • Les stades de Paris - l’architecture au service du sport

    Quand on parle architecture, on peut largement évoquer les stades qui rivalisent d’ingéniosité en la matière. Les stades sportifs doivent répondre à toutes les normes de sécurité tout en offrant élégance et modernité.

  • Un ascenseur à la maison

    Vous avez une personne âgée à la maison ou bien vous aimez juste le confort et voulez avoir le must chez vous. Vous décidez alors de vous informer sur les ascenseurs d’intérieur et de chercher celui qui s’adaptera le mieux à votre maison.

  • Comment orienter la maison pour contrôler la luminosité ?

    L’ambiance lumineuse qui règne dans un foyer est un indice conséquent de confort et d’esthétique. Elle se règle d’emblée, dès la construction, grâce à l’orientation du bâtiment.

  • Lovimo Coffrage équipe le Chantier de la Gendarmerie mobile de Brignais

    Depuis fin février 2012, LOVIMO, spécialiste de l’isolation thermique BBC et passif, participe à la réalisation de trois nouveaux bâtiments BBC de la gendarmerie de Brignais. Ce chantier emblématique actuellement en cours devrait s’achever au cours de l’été 2012.

  • 5 bonnes raisons de construire sa maison en bois

    En plus de respecter l’environnement en évitant les émissions de gaz nocif, le bois répond à toutes nos exigences en termes d’isolation et de confort. Quels sont les avantages d’une construction en bois ? Voici les réponses.

Haut de page