Changer une vitre cassée

Une vitre qui vole en éclat est un fait très courant. Prenez les choses en main au lieu d’attendre l’intervention coûteuse du vitrier. Cette opération est à la portée de tout bricoleur.

Préparation du cadre

Pour changer votre vitre, vous aurez besoin des outils suivant : du mastic de vitrier, une vitre de même dimension que celle qui est cassée, une tenaille, un marteau, une lame de rasoir, des gants épais, des pointes de vitrier, une pince, un grattoir. En premier lieu, nettoyez soigneusement les débris au sol, puis étalez un journal sur le lieu de travail. Installez-vous à plat. Pour éviter les coupures, prenez soin de mettre des gants avant de manipuler une vitre cassée. Ensuite, enlevez les restes de vitres accrochées entre la feuillure et le mastic. Si besoin, décollez-les à l’aide d’un marteau. Vous pourrez ainsi vous débarrasser des traces de l’ancien mastic et ôter les pointes de vitrier.

Dépoussiérez et nettoyez soigneusement la feuillure pour qu’elle soit parfaitement nette. Une fois les mesures du logement de la vitre prises, procurez-vous une vitre, exactement dans les mêmes dimensions. Dégraissez la vitre en nettoyant précautionneusement les deux faces avec un chiffon imbibé d’alcool.

Pose de la vitre

Préparez le mastic en prenant une poignée que vous malaxerez pendant 5 minutes afin de le ramollir. Remplissez-en la feuillure, aux 4 côtés, d’environ 2mm d’épaisseur que vous placerez le long du châssis. Pour cela, aidez-vous du couteau à mastiquer. Présentez la vitre dans le montant, la partie inférieure en premier dans le cadre. Pour la faire adhérer parfaitement au mastic, pressez légèrement les bords. Retirez le surplus de mastic qui pourrait déborder. Une fois installée dans son logement, ajoutez les pointes de vitriers à 15 centimètres d’intervalles sur chaque côté de la feuillure, que vous enfoncerez dans le mastic avec un marteau.

Mettez un second cordon de mastic autour de la vitre en étalant vers l’extérieur afin de camoufler les pointes. Prenez soin de la finition en retirant le surplus et en égalisant les rebords. Une fois bien étalé, recouvrez le mastic d’une couche d’huile de lin au pinceau pour prévenir les craquellements.

Autres articles à lire

  • À chaque matériau sa colle !

    Vous avez décidé de consacrer votre week-end à des petits travaux de bricolage ? Oubliez la bonne vieille Super Glue pour coller les « matériaux lourds » car à chaque matériau sa colle !

  • Guide pour fabriquer une lampe de chevet originale

    La lampe de chevet apporte un plus à la décoration de la chambre à coucher. On en a surtout besoin pour éclairer la pièce, pour lire ou travailler avant de se coucher. Les amateurs de travaux manuels, eux, préfèrent certainement fabriquer leur lampe de chevet. Suivez le guide !

  • Comment réparer soi-même un marbre cassé ?

    Le marbre est un matériau noble qui a toujours la cote dans la décoration d’intérieur et quand il est cassé, cela ne nous laisse pas toujours…de marbre. Heureusement que le marbre, ça se répare ! Voici comment vous pouvez réparer votre objet en marbre s’il est cassé ou fissuré.

  • Éviter les remontées capillaires

    Les remontées capillaires sont des dangers pour la maison, afin de mieux éviter des grands travaux de rénovation, il est nécessaire de connaître les causes des remontées capillaires.

  • Quelle toiture choisir pour votre habitation ?

    Environ un tiers de la perte d’énergie se fait au niveau de la toiture. Découvrez sur quelle matière investir : tuile, zinc ou encore toiture végétalisée.

Haut de page