Les joints utilisés pour calfeutrer une fenêtre

Calfeutrer une fenêtre apporte à votre intérieur une meilleure isolation thermique. Découvrez les techniques de calfeutrage selon les joints utilisés.

Calfeutrer une fenêtre avec un joint en silicone

Une jointure défaillante au niveau d’une fenêtre ou d’une porte entraîne souvent une perte d’énergie dans une pièce. En plus de la fuite de chaleur, ces ouvertures entraînent l’entrée du froid pendant la saison froide. En dehors du remplacement intégral de votre porte ou de votre fenêtre, la seule solution pour limiter ces dégâts consiste à les calfeutrer. Facile à mettre en œuvre dans vos projets bricolage, cette solution est également abordable au niveau du prix. Avant le calfeutrage, localisez tout d’abord la zone de fuite. Placez votre main sous la fenêtre pour vérifier s’il y a ou non entrée du froid. S’il n’y a pas d’entrée d’air, cela veut dire que votre système d’isolation est encore fonctionnel, dans le cas contraire, il est alors temps de calfeutrer votre fenêtre.

Plusieurs types de joints sont utilisés pour calfeutrer les fenêtres. Les joints en silicone se trouvent parmi les plus prisés des bricoleurs. Pour calfeutrer une fenêtre à l’aide de ce dernier, procédez comme suit. Nettoyez la zone d’intervention située sur les dormants de la fenêtre, éliminez ensuite les graisses incrustées à la surface avec du Trichloréthylène. Prenez un pinceau préalablement imprégné de « primer » pour une meilleure adhérence de la surface avec le joint. Utilisez ensuite un pistolet spécial pour l’application du mastic en silicone sur la surface à calfeutrer. Prenez une bande en plastique non adhésive et couvrez la jointure avec. Ceci permettra d’éviter le collage du mastic avec les vantaux de la fenêtre. Fermez ensuite la fenêtre pour le moulage du cordon de silicone. Ouvrez après seulement une minute et corrigez les excès de mastic à l’aide d’un cutter. Après correction, laissez reposer deux heures pour la solidification de la jointure.

Calfeutrer une fenêtre avec un joint métallique et un joint en mousse

Si le silicone est le plus répandu, le calfeutrage de la fenêtre avec des joints en mousse et des joints métalliques est également possible. Le joint en métal est constitué d’une longue lame d’acier. En plus de son extrême résistance, cette barre métallique est à la fois inoxydable et flexible. Les joints métalliques sont généralement vendus en rouleau de différentes longueurs, ils se déclinent également en plusieurs largeurs entre 13 et 26 mm en fonction de la taille de la surface à couvrir. Le calfeutrage d’une fenêtre avec un joint métallique n’est pas difficile. Vous pouvez le poser soit sur le dormant de la fenêtre ou soit sur les vantaux. Pour sa mise en place, fixez tout d’abord un côté du joint avec les pointes fournies lors de l’achat. Relevez ensuite l’autre partie du joint selon l’importance de la zone à calfeutrer. Malgré leur prix un peu plus élevé, le calfeutrage métallique est plus robuste par rapport aux autres joints.

Les joints en mousse sont les matières de calfeutrage les plus faciles à poser. Tout comme les joints métalliques, les joints en mousse sont présentés en forme de rouleaux. Pour leur mise en place, commencez votre travail par le nettoyage du dormant de la fenêtre. Passez ensuite à une étape de dégraissage avec un produit spécialement prévu pour cet effet ou tout simplement avec de l’alcool à brûler. Les joints en mousse sont autocollants, il vous suffit alors de les appliquer directement sur la zone à calfeutrer. Après installation, vérifiez si les rainures d’évacuation du dormant de la porte ne sont pas bouchées. Si tel est le cas, n’hésitez pas à les déboucher.

Autres articles à lire

  • Fabriquer une serre de jardin pour pas cher

    L’hiver approche et il est déjà temps de penser à la protection de votre potager pendant la saison froide. L’idéal est d’utiliser une serre. Le prix sur le marché n’étant pas toujours à la portée de tous, voici quelques astuces pour vous aider à fabriquer votre serre.

  • Monter un meuble en kit sans se stresser

    Les meubles à monter soi-même ressemblent parfois un vrai casse-tête. A l’aide de ces quelques astuces, ils sembleront être un jeu de construction géant, plutôt amusant.

  • Entretien du carrelage en terre cuite

    Aînée des revêtements de sol, la terre cuite nécessite un traitement particulier pour retrouver son éclat d’antan. Comment procéder ?

  • Comment faire une isolation acoustique d’une habitation ?

    Les bruits de talons sur le parquet, une musique trop forte, un voisin trop bruyant… tout cela est source de nuisance lorsque l’isolation acoustique est peu performante. Voici quelques pistes pour vous mettre à l’abri du bruit.

  • Isolation phonique : poser le placo phonique Rénomince

    Une fois installé dans votre nouvel appartement, vous avez eu la mauvaise surprise de découvrir que vous subissez en permanence les bruits du voisinage. A la longue, ce n’est plus supportable. Et pourtant, s’adonner à de grands travaux s’avèrent être impossible pour vous. La solution c’est d’installer les Rénominces de Placoplâtre : c’est simple à poser et franchement efficace.

Haut de page