Décorer son jardin avec les bulbes de printemps

Rien ne vaut l’effet visuel procuré par les bulbes de printemps à leur stade d’épanouissement. Zoom sur ces fameuses plantes et conseils jardinage afin de profiter d’une magnifique palette de couleurs au moment de leur floraison.

Spécificité des bulbes de printemps

Un bulbe est une catégorie de végétation qui évolue sous terre. Il tient sa particularité du fait qu’il concentre toutes les réserves que la plante a besoin pour grandir, et ce, jusqu’à ce qu’il soit planté. Au moment de son achat, un bulbe est dans ce que l’on appelle un état d’hibernation, d’où sa qualification de « plante à dormance ». En réalité, il stocke les matières jusqu’au printemps. À partir du moment où il est mis en terre, le réchauffement des températures déclenche son processus de développement. Notons que les bulbes printaniers peuvent aussi bien être plantés en extérieur qu’en intérieur. Dans ce dernier cas, il évoluera dans une carafe remplie d’eau ou en pot.

Les bulbes de printemps pour embellir son jardin

Le choix en matière de bulbes de printemps est très large. Le développement des fleurs varie selon l’espèce, allant de 10 centimètres de hauteur pour les perce-neige à plus d’un mètre pour l’allium. Si l’on souhaite un joli jardin, on peut opter pour les traditionnelles et indémodables tulipes. Dans ce cas-là, les botaniques sont les plus recommandées, car elles ont l’avantage de pouvoir évoluer en pot. Il faut, à l’opposé, éviter les tulipes horticoles à cause de leur fragilité. Par ailleurs, on aime beaucoup les crocus, les jacinthes, les colchiques, les fritillaires ainsi que les muscaris.

Plantation et entretien des bulbes de printemps

Les bulbes de printemps se plantent idéalement en automne, au cours du mois de novembre, car c’est le moment où la température est la plus favorable à leur évolution. Ils peuvent ainsi sortir de leur repos et commencer tranquillement à prendre racine afin d’être totalement épanouis à l’arrivée du printemps. Pour leur évolution, il est préférable de choisir un sol drainant et travaillé afin d’éviter l’humidité et la stagnation de l’eau. À côté des bulbes printaniers, on pourra placer des plantes vivaces qui apprécient le soleil comme les pâquerettes et les myosotis. Côté entretien, il est nécessaire de couper les fleurs fanées après la floraison tout en continuant à les arroser régulièrement.

Autres articles à lire

  • Quand et comment planter des coquelicots dans son jardin ?

    Apportez une note de gaieté et de couleur à votre jardin en cultivant des coquelicots ! Pour avoir de jolies fleurs, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la culture de cette plante.

  • Entretenir un bonsaï en trois leçons

    Le charme et l’élégance d’un bonsaï sont les raisons pour lesquelles
    ce petit végétal est tant apprécié. Néanmoins, cela reste une plante
    qui exige beaucoup d’entretien et d’attention. Voici comment
    maintenir un bonsaï en bonne santé en trois leçons.

  • Planter des rosiers : suivez le guide !

    Symbole de l’amour et de la délicatesse, la rose incarne la beauté et la grâce. Afin de conserver cette beauté, tout se joue dans la plantation des rosiers. Depuis la reconnaissance du sol jusqu’à l’entretien des rosiers, tout se fait dans les règles de l’art.

  • Les plantes carnivores : nos conseils pour en cultiver chez vous

    Les plantes carnivores, que l’on trouve à l’état sauvage, peuvent tout à fait être cultivées chez soi. Il vous faudra leur fournir des conditions semblables à celles de leur milieu naturel, et leur donner à manger quelquefois.

  • Planter des œillets dans le jardin

    L’œillet se distingue par son parfum et ses fleurs de différentes couleurs. Il est souvent vendu sous forme de fleur coupée, mais vous pouvez aussi le planter pour jouir de son doux parfum dans votre jardin.

Haut de page