Jardinage : comment faire des boutures ?

Le bouturage est une méthode de multiplication végétative très efficace. Pour obtenir une nouvelle plante parfaitement identique à celle d’origine, il est essentiel de choisir sa bouture avec le plus grand soin.

L’essentiel à savoir sur le bouturage

Par définition, le bouturage est une technique destinée à multiplier les plantes. Pour les passionnés de jardinage, il s’agit de la méthode idéale pour donner naissance à une nouvelle plante parfaitement identique à la plante d’origine, la plante mère, en prélevant un fragment de cette dernière. C’est-ce qu’on appelle la bouture.

Pour réussir un bouturage, c’est-à-dire donner vie à une plante viable, il est essentiel que la bouture soit parfaitement saine, sans insectes, sans blessures et sans maladie. Il est donc vivement recommandé de la prélever avec le plus grand soin, en utilisant par exemple un sécateur. Il faut également éviter qu’elle soit en contact avec tout type de maladie qui peut lui être fatale.

Les étapes à suivre pour choisir une bouture et donner vie à une nouvelle plante

Comme le bouturage met en jeu la vie d’une nouvelle plante, il est essentiel de prélever le fragment de la plante mère minutieusement. Si vous débutez dans ce domaine, mieux vaut suivre le principe du bouturage classique qui peut être appliqué à la majorité des plantes. L’objectif étant de choisir une bouture saine, sans fleur, sans prolifère et surtout, sans insectes. Il vous suffit de respecter les étapes suivantes :

- couper un rameau de 10 à 15 centimètres avec un sécateur désinfecté,
- enlever les feuilles et les pousses latérales sur la partie qui sera enterrée,
- plonger le fragment dans une poudre d’hormone, un produit disponible en jardinerie,
- planter la bouture dans un mélange de sable et de tourbe blonde ou dans un terreau destiné au bouturage,
- garder un bon niveau d’humidité jusqu’à la mise en place de la nouvelle plante.

Les périodes idéales pour faire des boutures

En matière de bouturage, il est conseillé de prélever les boutures durant la période de croissance de la plante. Le choix de la période dépend de l’espèce choisie et de l’utilisation de la bouture. À titre indicatif, le bouturage sur bois tendre donne des résultats satisfaisants durant les mois de mai et juin. Vous pourrez ainsi multiplier les anthémis, les chrysanthèmes ou les œillets. Le prélèvement des boutures de feuillus est par ailleurs recommandé vers le début du mois de juin, tandis que le bouturage semi-aoûté se pratique entre le mois de juillet et le mois d’août.

Autres articles à lire

  • Champêtre ou orientale, choisissez une ambiance pour votre terrasse

    Coin de relaxation en plein air, la terrasse est comme le prolongement de la salle de séjour vers le jardin. Lorsqu’elle est bien aménagée, elle ne manque d’ailleurs pas de voler la vedette au salon pour des instants de détente au soleil ou durant les belles soirées de l’été.

  • Que planter dans son potager en automne ?

    Le mois de septembre touche à sa fin, la récolte également. Il est désormais temps de penser à semer les bonnes graines pour préparer son potager à accueillir les légumes de l’hiver.

  • Comment prendre soin de son jardin en novembre ?

    Le mois de novembre est idéal pour nettoyer et entretenir son jardin avant d’affronter le froid hivernal. Découvrez tous les travaux à faire au mois de novembre.

  • Les avantages des abris de jardin en résine

    Pour faire de votre jardin un endroit agréable à vivre, équipez-le d’un abri en résine, un bon choix de matériau répondant à presque tous les besoins.

  • Gazon naturel ou gazon synthétique : que choisir ?

    Du gazon dans le jardin ? Mais comment choisir entre le gazon naturel et le gazon artificiel ? L’un comme l’autre, ils présentent leurs avantages et leurs inconvénients. Il ne tient qu’à chacun de choisir le type de gazon qui lui convient. Petit comparatif pour vous aider à vous décider.

Haut de page