L’architecture maya et ses mystères

La civilisation maya a laissé derrière elle un héritage architectural riche ; un des plus riches du continent américain. Tour d’horizon de cette architecture maya qui a façonné une des sept merveilles du monde.

L’architecture maya, à base de stuc et de calcaire

Le stuc est un matériau largement utilisé en architecture maya. Cette matière utilisée par les Mayas était issue d’un adhésif organique extrait de l’écorce d’un arbre local, le holol, et mélangé avec de la chaux ou calcaire brûlé. Le stuc se compose aussi de sable, poudre de brique, poudre de marbre. En association avec le plâtre, le stuc est plus léger que le marbre, donc plus facile à tailler. Et les Mayas s’en servaient largement pour sculpter des fresques sur les enceintes des bâtiments. Cette composition recouvrait ainsi leurs pyramides et le centre cérémoniel situé au centre de leurs cités. Matériau très exploité durant l’Antiquité, les Grecs et les Romains utilisaient aussi le stuc comme support de leurs fresques murales.

Une des caractéristiques surprenantes de l’architecture maya est la construction des édifices monumentaux à l’aide d’outils rudimentaires, un peu analogues à la construction des pyramides égyptiennes. En effet les ouvriers mayas n’avaient pas recours aux outils métalliques, à roue et à la poulie ; et d’importantes ressources humaines ont été probablement mobilisées, à travers la jungle. Tous les outils d’incision et de découpage étaient à base de pierre ; les Mayas les utilisaient pour l’extraction du calcaire, qui était disponible en grande quantité dans leur environnement. Un des matériaux les plus utilisés aussi : le mortier, à base de calcaire pilé et brûlé possède des propriétés pas très éloignées du ciment. Les Mayas confectionnaient des masques, toujours à base de stuc, que l’on retrouve dans bon nombre de leurs pyramides.

La cité maya : une architecture imposante

Un des mystères de la civilisation maya est l’agencement des pyramides et bâtiments dans leurs cités. Des archéologues parlent de l’Univers et de ses composantes, que les Mayas reproduisaient à travers l’emplacement des temples et des observatoires. En outre, ils essayaient de reproduire le « paysage sacré » qui aurait été bâti jadis par les dieux : les places, les pyramides, les palais, le centre cérémoniel. Toutes les cités mayas sont orientées de l’est vers l’ouest, et formaient avec les principaux temples un parfait triangle isocèle. Des pyramides situées à Tikal au Guatemala étaient construites à partir de pierres à résonnance ; de sorte qu’une personne parlant à voix normale au sommet de la pyramide pouvait être entendue par une autre, située au sommet d’une pyramide opposée.

Un des points mystérieux de l’architecture maya est le groupe en E, une structure que l’on retrouve souvent dans les cités mayas : pyramides, palais et observatoires, disposés en ordre formant un E. L’utilité et la signification de cette structure restent un mystère de nos jours. Les théories abondent sur le sujet, parlant d’une analogie à la création du monde, telle qu’elle est décrite dans les sculptures et dessins sur les murs des bâtiments. Tandis que d’autres le mettent en relation avec les périodes de solstice et d’équinoxe, pendant lesquelles le soleil est en alignement parfait avec les temples. Selon certains archéologues, les pyramides mayas, souvent comparées aux pyramides égyptiennes, n’avaient pas contrairement à celles-ci, de fonction funéraire. Et là encore une fois, le mystère reste entier.

Autres articles à lire

  • Maison insolite : une nouvelle conception de l’habitat

    Avez-vous déjà songé à vivre dans une maison dont la structure ou les matériaux utilisés sortent des sentiers battus ?

  • Les secrets de la construction des Pyramides d’Egypte.

    Les pyramides d’Egypte fascinent depuis toujours. Archéologues, architectes et égyptologues du monde entier s’intéressent à l’ingéniosité de leur construction. Beaucoup de questions restent sans réponses quant aux méthodes qui ont pu être appliquées. Voici quelques théories avancées au fil des années.

  • 5 bonnes raisons de construire sa maison en bois

    En plus de respecter l’environnement en évitant les émissions de gaz nocif, le bois répond à toutes nos exigences en termes d’isolation et de confort. Quels sont les avantages d’une construction en bois ? Voici les réponses.

  • Architecture - Luxiona éclaire la Sagrada Familia de Barcelone

    Le groupe LUXIONA - expert de l’éclairage architectural et professionnel - , vient d’achever, en collaboration avec les architectes en chef du chantier général de la Sagrada Familia,
    l’éclairage de la Nef de la Basilique .

    L’enjeu majeur : mêler la lumière artificielle et à la lumière naturelle, dans le respect de la volonté d’Antoni Gaudi.

  • Double ou triple vitrage : découvrez les avantages de chaque option

    Dès lors qu’il est question de construire ou de rénover une maison, le bien-être et le confort sont au cœur de nos préoccupations. Parmi les facteurs qui assurent le confort, on retiendra l’isolation dont l’efficacité permettra de réduire les besoins en chauffage de la maison. Un double ou un triple vitrage pour les fenêtres ? Voici ce qu’il y a à savoir avant de choisir.

Haut de page