L’aérogel : le nouvel isolant tendance

Léger comme l’air, mais ayant l’aspect du gel, l’aérogel de silice est reconnu pour ses propriétés isolantes. Zoom sur cet isolant de plus en plus prisé.

Ses caractéristiques techniques

Créé en 1931, l’aérogel de silice est réputé comme le super isolant. Son histoire aurait commencé par un pari lancé par Steven Kistler. À l’époque, il aurait relevé le défi de créer un gaz dans une enveloppe de gel. De ses recherches sont alors nés des composés réalisés à l’aide de silice, d’alumine et d’oxyde de chrome. Plus tard, l’oxyde d’étain a été utilisé pour créer un aérogel. Ce n’est que dans les années 90 que l’aérogel de carbone a été mis au point. En 2010, le matériau a été commercialisé.

Deux ans après, les aérogels à base de polymères ont vu le jour. L’aérogel contient 99,8% d’air et a un aspect transparent. Sa texture ressemble à celle du polystyrène. Il ne réagit pas sous la pression légère, mais si l’on s’obstine à appuyer dessus, la structure se casse comme un verre brisé. Cette propriété s’explique par sa structure très poreuse.

Avantages et inconvénients de l’aérogel

De très faible densité, d’environ 3g/l, l’aérogel dispose de propriétés intéressantes, dont le premier est sûrement son pouvoir isolant. Il fournit une isolation thermique notable, environ 37 fois plus performante que la laine de verre. Sa légèreté étant évidemment une de ses qualités, il présente aussi une robustesse incontestable. En effet, un bloc d’aérogel peut supporter un objet qui pèse 2000 fois son poids sans se flétrir. Cela explique sa place avantageuse dans l’industrie. Son pouvoir isolant est dû à la silice, une matière peu conductrice thermique, mais aussi au carbone qui absorbe les radiations.

Hydrophobe, l’aérogel est toutefois perméable à la vapeur d’eau. Ses qualités ne dispensent pas l’aérogel d’inconvénients. Déjà, les types les plus courants, à base de silice, se vendent à environ 2000 euros le kilo. C’est pourquoi cet isolant n’est pas accessible à tout le monde. Seuls quelques privilégiés peuvent aujourd’hui en profiter. Heureusement, les recherches se poursuivent pour réduire son coût de production ; une affaire à suivre.

Autres articles à lire

  • Les plus beaux édifices religieux d’Italie

    Siège de la religion catholique, cœur historique de la civilisation occidentale moderne, l’Italie a hérité d’un impressionnant patrimoine architectural, notamment lorsqu’on évoque les monuments religieux. Voici quelques-unes des plus belles basiliques et cathédrales de la péninsule italienne.

  • Chaleur et esthétique Runtal à Debrousse Parc Immobilier à Lyon

    Projet d’envergure mené par le groupe VINCI Immobilier, Debrousse parc à Lyon est le parfait
    exemple d’un programme immobilier alliant respect de l’histoire d’un lieu et modernité d’un
    projet d’urbanisme centré sur la qualité de vie.

  • La terre crue, un matériau abondant et 100 % écologique

    En ce moment, la terre crue est de plus en plus utilisée en construction. Matériau indémodable, elle permet de respecter les enjeux écologiques de plus en plus importants. Pleins feux sur les avantages de la terre crue et astuces pour optimiser son utilisation.

  • Construire une véranda : quelle démarche administrative ?

    Il est important de connaître les démarches administratives à suivre pour pouvoir construire votre véranda. Il y a les règles de base et celles qui dépendent de la commune où vous vous trouvez, ou encore de la dimension de votre projet.

  • Architecture - Luxiona éclaire la Sagrada Familia de Barcelone

    Le groupe LUXIONA - expert de l’éclairage architectural et professionnel - , vient d’achever, en collaboration avec les architectes en chef du chantier général de la Sagrada Familia,
    l’éclairage de la Nef de la Basilique .

    L’enjeu majeur : mêler la lumière artificielle et à la lumière naturelle, dans le respect de la volonté d’Antoni Gaudi.

Haut de page