Cocobohème : quand déco rime avec écolo

Design et écolo, voila les deux maitres mots qui définiraient la marque Cocobohème. La maison jouit d’une grande réputation en termes de déco écolo. De Paris à Hong Kong, la beauté de ses créations captivent et séduisent. Découvrez tout au long de cet article les charmes de ces joyaux de Cocobohème.

Cocobohème : des designs fantaisistes et créatifs

Pour une même catégorie d’articles, ceux de Cocobohèmes sortiront du lot grâce à sa fantaisie. Un caractère qui est presque devenu une signature de la marque. Voyez entre autres les couverts à salade en bois, de couleur naturelle et tatoués de branches et d’insectes grimpants. Et bien évidemment, prônant l’écologie, la matière première est issue d’une agriculture de hêtre massif en gestion durable.

Toujours dans le cadre de l’art de la table, le nouveau coquetier Poulette. Se présentant à plat avec un creux au milieu, cet accessoire apportera une touche d’élégance à votre table, surtout avec cet ornement imitant la dentelle.

En termes de décoration, en plus de toutes ses qualités, Ccobohème est également un touche-à-tout. Ce qui lui permet une grande variété de produits pour la plus grande satisfaction des consommateurs. En plus des articles pour la table, Cocobohème permet une décoration des plus originales de chacune des pièces de la maison grâce à l’abat-jour Lux végétal. Fait à base de fécule de pomme de terre pour l’abat-jour en soit et une structure en carton, il n’y a rien qui puisse être plus écolo. Et puis, côté design, c’est simple, chic et élégant.

Cocobohème : décoratif, écolo mais aussi pratique

Pour vous protéger des grands rayons de soleil durant la journée sans toutefois nuire à la luminosité de la maison, sans non plus empêcher la chaleur de se diffuser dans la maison, procurez-vous sans plus attendre le contrejour décor occultant ou le contrejour décor brise-vitre de Cocobohème. De plus, ces produits sont issus d’une collection exclusive de la marque avec leur caractère électrostatique. Quel que soit le matériau de vos portes et fenêtres, plexiglas, miroir ou vitre, ces contrejours s’y poseront avec beaucoup de facilité. Aucune installation n’est nécessaire. Par ailleurs, les motifs floraux et géométriques des contrejours apporteront du charme à votre intérieur.

Cocobohème crée beaucoup d’objets de décoration, fonctionnels ou non. Mais dans le premier cas, voici un objet des plus pratiques qui servira aux fées du logis : le module de rangement éco-design. Pour une décoration authentique, ce panier de rangement qui épouse la forme d’une jarre de l’antiquité peut constituer la touche finale à votre décoration intérieure. Et puis, d’un point de vue fonctionnel, il peut faire office de fourre-tout pour la pièce où il se trouve. Du côté écolo, le module de rangement éco-design de Cocobohème est fait en carton nid d’abeille.

Voir le site : http://www.cocoboheme.com/

Autres articles à lire

  • Déco écologique : rien ne se perd, tout se transforme

    Problème planétaire, la protection de l’environnement concerne tout le monde. Les idées de recyclage fusent, alors pourquoi ne pas les appliquer aux objets décoratifs du foyer ?

  • L’éco-design vu en 2011

    Connaissant déjà un certain engouement auprès des ménages et des professionnels en 2010, l’éco-design ne semble pas être prêt à quitter la ligne des décorations tendance pour cette année 2011.

  • La cheminée bioéthanol, la cheminée propre

    L’hiver approche, et nos cheminées reprendront bientôt du service. La cheminée bioéthanol se présente comme une cheminée propre et plus efficace que la cheminée traditionnelle.

  • Décoration d’intérieur écolo : la noix de coco à l’honneur

    La noix de coco vient investir nos murs pour une tendance écologique design. Ce produit apportera une note d’originalité à votre intérieur tout en donnant un effet totalement naturel.

  • Maison bio - La récupération d’eau de pluie

    Depuis quelques années, la récupération d’eau de pluie se démocratise de plus en plus, particulièrement durant les périodes estivales où la restriction d’eau peut être imposée par l’Etat français.

Haut de page